Susciter la dynamique entre collectivités,  citoyennes et citoyens

A ID, nous pensons pouvoir encourager et accompagner la construction de politiques publiques locales en phase avec les aspirations des citoyen.ne.s sur les territoires dans lesquels nous intervenons.

Pour cela il s’agit de susciter et d’accompagner :

la mise en place d’espace de concertation réunissant autorités locales, organisations de la société civile, autorités et services déconcentrés de l’Etat, opérateurs privés et les citoyens, afin de construire une vision commune et des projets partagés pour leur territoire ;

le renforcement institutionnel des collectivités territoriales qui ne pourront endosser leurs missions que si elles sont structurellement en mesure de le faire et si leurs actions sont connues et reconnues par les acteurs du territoire comme ayant une incidence directe sur l’amélioration des conditions de vie. C’est pourquoi, nous accompagnons des mairies, des intercommunalités, des départements dans la planification et le pilotage du développement de leur territoire tout en renforçant leurs capacités en matière de structuration interne, fiscalité locale, maîtrise d’ouvrage, gestion des services …

la consolidation d’une société civile dynamique porteuse de projets pour leur société/territoire ; relais d’information et moteur de mobilisation entre autorités et population. Les organisations de la société civile garantissent la pluralité des opinions et initiatives au sein des cadres de concertation et jouent un rôle de dialogue, d’interpellation et de contrôle de l’action publique avec les autorités.

L’émergence d’une citoyenneté active en facilitant l’appropriation par la société civile et la population des politiques publiques locales par des actions de sensibilisation et d’éducation citoyenne (films, théâtre, éducation citoyenne en milieu scolaire…) et en encourageant la transparence des autorités responsables envers la population (réunions publiques, journal communal…).

Le développement local consiste à mobiliser les acteurs du territoire autour de la collectivité locale afin d’élaborer et de mettre en œuvre de façon concertée des projets économiques et sociaux en vue d’assurer un développement cohérent en faveur de la population.

Ces principes d’intervention partagés s’adaptent néanmoins aux contextes différents sur lesquels ID et ses partenaires agissent. Les orientations données à nos programmes nous permettent de répondre aux spécificités locales et aux caractéristiques propres à nos zones d’intervention afin de proposer des réponses pertinentes et adaptées aux problématiques locales.

Nous croisons également notre démarche territoriale avec la prise en compte de problématiques plus sectorielles (énergie, environnement, eau) dans le but d’apporter un appui ciblé aux collectivités territoriales définissant des politiques publiques locales (plan communal de l’eau, plan climat, plan hygiène et assainissement communal).

Nos programmes en cours

  • Convention Programme Développement Local Multipays, 3ème phase (2018-2021).
  • Programme d’Appui à la Gouvernance Décentralisée PAGODE-2019-2023.
  • Programme d’appui à la gouvernance locale en Itasy (PAGLI) à Madagascar (2019-2022).
  • Programme Agriculture, Développement local et droits humains ADEL-DH-2018-2021

La décentralisation comme point de départ de nos actions

A partir des années 90, de nombreux pays d’Afrique et des Caraïbes ont lancé des processus de décentralisation (processus politique de transfert de compétences de l’Etat vers des collectivités territoriales, bien souvent des mairies) avec la volonté de rapprocher la prise de décision des populations. En conséquence, les collectivités locales ont hérité de deux compétences majeures : la fourniture de services sociaux essentiels (eau, gestions des déchets, état civil, construction d’infrastructures socio-culturelles…) et le développement économique de leur territoire. Cependant, les collectivités connaissent d’importantes difficultés (manque de moyens humains, techniques et financiers) pour assumer leurs responsabilités.

Ces difficultés ont des conséquences directes sur la qualité de vie des populations avec une augmentation des inégalités d’accès aux services essentiels dans un contexte où les besoins en termes de planification territoriale et d’aménagement du territoire sont de plus en plus forts.

Les populations, trop longtemps laissées de côté dans la conception des politiques publiques locales et projets de développement, expriment une exigence croissante en faveur d’une participation de tou.te.s. Une société civile de plus en plus active et organisée a vu le jour et porte de plus en plus d’initiatives en faveur d’une gouvernance inclusive et soucieuse d’une gestion publique plus transparente et efficace.