Contexte

Ce programme est mis en œuvre en Haïti, dans les 3 départements du Grand Sud suivants : Sud-Est, Sud et Grand’Anse. 5 partenaires s’unissent pour le mener à bien : CROSE, ITECA, GRAMIR (3 organisations locales haïtiennes), IRAM et ID (ONG françaises). Il est financé par l’Ambassade de Suisse en Haïti et se déroulera du 1er mars 2019 au 28 février 2023.

L’objectif : renforcer les compétences des acteurs, nationaux (Etat, Ministères) comme locaux (OSC, communes, départements), en matière de développement local, et accroître l’articulation (mise en réseau…) et la cohérence de leurs interventions dans le domaine. La gouvernance locale participative et inclusive est au cœur du programme.

Il s’agit notamment d’outiller les communes pour une prise en charge de leurs responsabilités et l’augmentation de la gouvernance participative : modernisation de l’administration, passation des marchés, finances, plans communaux de développement, conseils de développement communaux (CDC)… Des animateurs ainsi que des référents thématiques (genre, gestion des risques et désastres, etc.) assurent cet accompagnement en continu, au plus proche et en fonction des besoins exprimés.

Le renforcement des organisations de la société civile (OSC) est également visé, via un appui spécifique (organisationnel, institutionnel), financier et des partages d’expériences entre elles. Des conventions seront signées pour formaliser ces accompagnements. Les OSC les plus dynamiques, identifiées par les acteurs locaux eux-mêmes, pourront bénéficier de cet appui ; appui qui sera également suivi par ces acteurs. Ce renforcement leur permettra de jouer un rôle dans le domaine du développement local (CDC) et de plaidoyer à plus large échelle.

L’accroissement de la représentation et de la participation des femmes dans les instances de décision fait aussi partie des objectifs : promotion du plan national d’action d’égalité femme/homme, OSC cibles disposant de 50% de femmes… Des formations portant sur le genre, les dynamiques associatives, le développement local, etc., seront réalisées à leur attention.

Enfin, est proposé à l’ensemble des acteurs (personnels et élus des communes, associations des Maires, agents des Ministères et des Directions départementales, et associations locales) de mettre en œuvre une « approche orientée changement » de manière pilote : réflexion sur leur rôle, fonctionnement, pérennité…

Ce programme est une démarche pilote menée en concertation avec plusieurs Ministères, notamment le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT). A terme, l’enjeu est d’étendre cette expérimentation sur le territoire national. Il est donc essentiel de capitaliser les réalisations menées, les approches différentes selon les spécificités des zones et des acteurs impliqués, et de partager les acquis (positifs et négatifs) avec les autres acteurs du domaine (autres programmes, ONG, Ministères).