Le modèle économique d’ID est très dépendant de bailleurs de fonds publics (85 %) qui travaillent historiquement avec notre structure mais imposent souvent la recherche de cofinancements privés ou publics. Nous devons de ce fait renforcer nos activités de recherche de fonds privés et gagner en autonomie et indépendance.

L’ambition affichée de rechercher plus de fonds privés doit aussi nous permettre de tendre vers la réalisation de notre principale orientation stratégique. Celle-ci vise à renforcer notre positionnement en accompagnement des dynamiques de développement, ce qui nécessitera de faire évoluer notre modèle économique et donc de trouver de nouveaux modes de financements.

C’est également notre capacité à investir dans de nouveaux projets partenariaux ou thématiques auxquels nous croyons, ou encore à renforcer et pérenniser nos équipes qui est en jeu.

Enfin, il est important de noter que la recherche de fonds privés, en plus de la recherche de fonds publics, est aujourd’hui assurée par l’ensemble des équipes opérationnelles et qu’elle souffre d’un manque de coordination préjudiciable à son efficacité

Au regard de ce contexte, la création de ce poste répond à 2 enjeux :
– Celui de développer notre collecte de fonds privés, notamment grâce à une meilleure coordination de notre action dans ce domaine et à une professionnalisation de notre approche.
– Celui de diversifier notre collecte auprès de partenaires financiers privés : fondations, entreprises…

Profil :

Formation supérieure
Expérience minimale de 4 ans, dont 2 dans la recherche de fonds et le mécénat privé
Excellentes compétences dans les relations interpersonnelles, savoir gérer un partenariat relationnel à long terme, capacité à développer un carnet d’adresses
Maîtrise des outils informatiques classiques (Word, Excel, Power Point)
Anglais professionnel
Capacité à comprendre des projets techniques pour les rendre lisibles à des acteurs privés
Bonnes capacités rédactionnelles indispensables ;
Capacité à travailler en équipe ; Esprit d’initiatives ; Sens de l’organisation (autonomie, gestion des priorités) ; Rigueur ; Enthousiasme et optimisme !
Expériences dans la solidarité internationale et le secteur associatif appréciées

Conditions :

Poste en CDI ; Rémunération selon profil entre 2200 et 2500 euros bruts; Organisation au forfait 215 jours ; complémentaire santé, prévoyance et PEE.

Si ce poste vous intéresse merci d’envoyer votre CV et LM jusqu’au 13/06/21 à l’adresse suivante : recrut168@id-ong.org . Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur réception.


 

Présentation du programme PISCCA

Le fonds d’appui aux Projets innovants de la Société Civile et les Coalitions d’Acteurs (PISCCA) est un instrument de financement du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France aux Comores. Il a vocation à permettre à des OSC de mettre en œuvre des micro-projets contribuant au développement durable et à la lutte contre la pauvreté. Il s’adresse à des organisations de tailles différentes ayant du potentiel et qui se positionnent en acteurs de changement en réponse aux besoins de communauté à travers des actions novatrices. Pour cela, le dispositif PISCCA offre un appui technique et financier aux organisations de la société civile, de manière intégrée avec les autres acteurs de la société civile et les acteurs publics, tant centraux que insulaires et décentralisés, afin de développer des dynamiques locales durables.

Conditions de vie

Le/La coordinateur·trice – chargé·e d’accompagnement des OSC du programme PISCCA sera basé/e principalement dans les locaux d’ID à Anjouan avec des déplacements réguliers dans les trois îles.

Le/La coordinateur·trice – chargé·e d’accompagnement des OSC du programme PISCCA travaille sous la responsabilité directe de la Directrice Pays ID Comores / Madagascar (DP).

Il/elle travaille en lien avec les équipes d’ID et du SCAC aux Comores, les OSC sélectionnées, les partenaires institutionnels (Directions – Ministères).

Missions

Il/elle sera également amené/e à travailler avec :

  • Le Chargé de Mission du Pôle Partenariat, Renforcement des acteurs (PAR) basé au siège d’ID à Poitiers, en France, qui est garant des démarches de renforcement des
  • organisations, en accord avec le projet stratégique d’ID.
    L’expert en Ingénierie de formation de l’IFAID Aquitaine, basé au siège de l’IFAID à Bordeaux en France, qui est garant de la qualité de mise en œuvre des formations à destination des OSC.

Il/elle sera supervisé(e) par la Directrice Pays ID basée à Antananarivo et qui est responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID à Madagascar et aux Comores. La DP est responsable du cadre RH et de la sécurité des équipes d’ID aux Comores.

Principales responsabilités :

  1. Coordonner le programme lié à la formation, au suivi et à l’évaluation du programme PISCCA qui sont de la responsabilité de l’opérateur
  2. Assurer le suivi/évaluation des projets des OSC financées
  3. Contribuer au renforcement des organisations dans leur capacité de mise en œuvre des projets
  4. Accompagner les OSC partenaires pour le renforcement de leur autonomie
  5. Faciliter des temps d’échanges entre OSC, de partage et de retour d’expérience sur l’accompagnement

Poste salarié à pourvoir à partir du 1er juillet 2021 (sous réserve de l’attribution du marché). Salarié de droit comorien, rémunération selon grille salariale d’ID-Comores.

Engagement souhaité sur 21 mois. Rémunération selon grille salariale d’ID, selon expérience démontrée.

Poste ouvert aux candidatures internationales déjà basées aux Comores

Si cette offre vous intéresse, envoyez CV + lettre de motivation avec min. 2 références à l’adresse :
Denis Cordier : d.cordier@id-ong.org
Delphine Dekeister : d.dekeister@id-ong.org


 

 

Le/La chargé.e d’accompagnement des OSC  du programme PISCCA sera basé/e principalement dans les locaux d’ID à Anjouan avec des déplacements réguliers dans les trois îles.Il/elle sera supervisé(e) par le/ la coordinateur.trice du programme PISCCA.

 

Le Pôle Partenariat et Renforcement des acteurs, basé à Poitiers, sera en appui au bînôme chargé.e d’accompagnement sur les aspects liés au renforcement de l’autonomie des OSC. Cet appui se fera à distance et lors de séquences de travail sur le terrain (à minima 1 mission prévue au cours du programme).

L’expert en ingénierie de formation, basé à Bordeaux, sera en appui sur les aspects liés aux formations destinées aux OSC. Cet appui se fera à distance (au moins 1 fois par mois) et lors de séquences de travail sur le terrain (2 missions prévues au cours du programme).

Les consignes de sécurité ID sont adaptées à la vie locale ; toutefois elles devront être scrupuleusement respectées selon le contexte du moment. Les déplacements s’effectueront en voiture, en moto et en avion.

 

Principales responsabilités :

  1. Assurer le suivi/évaluation des projets des OSC financées
  2. Contribuer au renforcement des organisations dans leur capacité de mise en œuvre des projets
  3. Accompagner les OSC partenaires pour le renforcement de leur autonomie
  4. Faciliter des temps les échanges entre OSC de partage et de retour d’expérience sur l’accompagnement

 

Engagement souhaité sur 15 mois.

Rémunération selon grille salariale d’ID et selon expérience démontrée.

Si cette offre vous intéresse, envoyez CV + lettre de motivation avec min. 2 références à l’adresse :
Denis Cordier : d.cordier@id-ong.org
Delphine Dekeister : d.dekeister@id-ong.org


 

ID intervient auprès de l’AVN et de l’entreprise YE afin de renforcer cette initiative de valorisation énergétique de résidus agricoles avec trois objectifs :
– Mettre sur pied une unité viable de production de bûchettes via un procédé de densification de coques d’arachide, rémanent agricole disponible dans la région en quantité ;
– Valider une gamme de cuiseurs économes domestiques adaptés à la combustion de ces bûchettes ;
– Faire émerger et structurer le réseau de distribution pour ce « combustible » équipement-combustible

Sous la responsabilité directe du Responsable du projet ID basé à Dakar, le·a volontaire interviendra en qualité d’assistant·e technique en appui à l’équipe YE sur place, composée de 5 collaborateurs : un responsable, deux techniciens, un responsable commercial et un comptable à temps partiel.

Lieu de vie : le poste est basé à Ndem Meïssa, village de la commune de Ngogom en zone rurale, dans les locaux de l‘AVN.
Hébergement : des solutions d’hébergement en famille ou en individuel sont accessibles et peuvent être mises à
disposition par l’AVN.
Moyen de déplacement : Le projet pourrait à terme disposer d’une moto en propre et d’un véhicule.

Conditions
• Statut de Volontaire de Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
• Durée de contrat : 1 an ;
• Indemnité mensuelle entre 720 et 864 euros ;
• Conservation des droits au chômage le cas échéant : le·a volontaire pourra bénéficier des allocations chômage une fois de retour en France si des droits étaient ouverts avant son départ ;
• Couverture sociale prise en charge : couverture auprès de la Caisse des Français de l’Etranger, mutuelle, assurance rapatriement, responsabilité civile, cotisation retraites ;
• Frais de voyage aller-retour entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation.

Candidatures (CV + Lettre de motivation) à envoyer avant le 31 mai 2021 (inclus) à l’adresse volontariat@ifaid.org objet : Candidature_VSI_Sénégal_ID_2021.


En tant que chargé/e de mission, vous serez amené à gérer, en complémentarité des deux autres RH du pôle (responsable et chargé de mission), des volets d’activités de manière autonome ou en binôme, sur tous les champs de compétences du pôle partenariat.

Compte tenu de la spécificité des approches développées par le pôle, une période d’apprentissage (missions terrain en binôme…) sera nécessaire afin d’évoluer vers la réalisation de missions d’appui aux projets en complète autonomie.

Le poste est basé à Poitiers, au siège de l’ONG, avec des déplacements ponctuels sur Paris et dans d’autres villes françaises ou européennes en fonction des rencontres thématiques.

Le poste prévoit des missions de terrain régulières, en appui aux activités des équipes ou dans le cadre d’activités directes auprès d’organisations partenaires ou du réseau. Jusqu’à 5 missions de 10 jours en moyenne sont à prévoir par an (intégrant de possibles prestations de services), notamment dans les pays suivants : Bénin, Congo-Brazzaville, Comores, Tchad.

Poste en CDI, démarrage souhaité de la mission début juin

Pour postuler : Envoyer votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : recrut134@idong.org


 

L’adjoint.e travaille sous la responsabilité du Directeur pays (DP). Il-elle a un lien fonctionnel avec le reste de l’équipe: tant en Haïti, qu’au siège (principalement les chargé.es de mission). En particulier, la collaboration sera très importante avec la coordonnatrice Pagode, dans le cadre des responsabilités qui lui seront confiées envers elle. Le poste sera évolutif, au fur et à mesure de l’appropriation des sujets, avec le suivi et la collaboration du DP. L’adjoint.e rejoindra une équipe soudée et connaissant bien le pays, engagée pour le changement à travers des stratégies constructives et concertées avec les partenaires.

Le poste est basé principalement à Port-au-Prince. Vu la situation de crise continue que connait le pays, le télétravail pourra éventuellement être envisagé selon les évolutions et réflexions en cours et à venir.

Des missions sur les zones d’intervention seront effectuées dès le début, pour s’imprégner et suivre les actions des collègues et partenaires. La situation est tendue depuis quelques années en Haïti : en particulier à Port-au-Prince et sur les routes nationales. En ce sens, les règles de sécurité ID devront être scrupuleusement respectées. Ces règles sont discutées avec les équipes et sont adaptées à la vie locale

Poste salarié à pourvoir dès que possible. Prise de poste au bureau de Port-au-Prince.
Engagement souhaité sur 2 ans.

Si cette offre vous intéresse, veuillez envoyer :
– votre CV ;
– une lettre présentant notamment votre compréhension du poste et pourquoi il vous intéresse ;
– min. 2 références qu’ID pourra contacter (précisez leur position, lien professionnel avec vous, coordonnées) : à l’adresse : recrutement2.idhaiti@yahoo.com

Date limite pour l’envoi des candidatures : 24 avril 2021.


 

Le programme

Le Programme d’Appui à la Gouvernance Décentralisée (PAGODE) est financé par le bureau de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) de l’Ambassade de Suisse en Haïti. En 2018, ID et ses partenaires (CROSE, GRAMIR, IRAM, ITECA) ont été retenus pour mettre en œuvre ce programme sur 4 ans de (2019-2023 7,5M Francs Suisses). Il s’agit d’un programme d’envergure, sur 3 départements (Sud-Est, Sud, Grand’Anse), proposant une approche centrée sur la gouvernance locale. Le programme intervient prioritairement au niveau des communes, en cherchant à mettre les autorités locales et la société civile au cœur de l’action (à travers notamment des accords de partenariat avec les acteurs locaux, leur participation et implication, leur responsabilité dans la mise en œuvre, et l’accompagnement par le consortium). Le programme intervient également au niveau départemental (implication des services techniques déconcentrés, développement des liens intersectoriels, dialogue et synergies), et au niveau central (forte implication du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, ainsi que des autres ministères et institutions). Le PAGODE appuie également la mise sur pied d’un fonds d’investissement local. Le programme se veut promoteur d’une montée en puissance progressive de la décentralisation, en s’appuyant sur les acteurs eux-mêmes, et en cherchant une forte coordination et implication à tous les échelons, avec un fort intérêt pour la participation et la représentation des femmes dans les espaces de décision et de pouvoir au niveau local

Vous aurez la responsabilité d’assurer la bonne conduite du programme, sa coordination et gestion (planification, suivi et gestion des ressources et des axes de programme), ainsi que sa représentation externe et les relations avec les partenaires stratégiques du secteur.

Ce poste requiert prioritairement un fort sens de l’accompagnement partenarial, une excellente capacité de coordination des acteurs, une capacité d’analyse et vue d’ensemble sur le programme, et une vision de développement local à long terme, en vue de faire progresser la décentralisation dans le pays.

Cadre de vie

Surtout en début de poste, des missions sur les zones d’intervention seront effectuées pour s’imprégner et suivre les actions des collègues et partenaires. Vu la situation de crise continue que connait le pays, le télétravail pourra éventuellement être envisagé selon les évolutions et réflexions en cours et à venir. Vu l’insécurité sur les routes en certaines périodes, les moyens pour les déplacements entre les départements et Port-au-Prince alterneront selon les cas entre hélicoptère (Nations Unies) et voiture ID. La situation est de plus en plus tendue depuis quelques années en Haïti : en particulier à Port-au-Prince et sur les routes nationales. En ce sens, les règles de sécurité ID devront être scrupuleusement respectées. Ces règles sont discutées avec les équipes et sont adaptées à la vie locale.

Profil

  • Master en droit, sciences politiques, sociologie, aménagement du territoire, économie, etc
  • Minimum 10 ans d’expérience professionnelle exigée dont 3 ans en gestion de partenariat ou consortium
  • Expérience en responsabilité projet de développement : opérationnelle, humaine et financière
  • Expériences consistantes avec les autorités locales, les institutions de l’Etat et les organisations de la société civile
  • Sens des relations, du partenariat et de l’accompagnement des acteurs
  • Excellentes capacités de coordination, de communication et d’analyse
  • Bonne connaissance du contexte haïtien
  • Maitrise du français et idéalement du créole haïtien

 

Poste salarié national ou expatrié en Haïti à pourvoir à partir d’avril 2021. Les candidatures féminines sont encouragées. Engagement souhaité sur 2 ans

Si cette offre vous intéresse, envoyez CV + lettre de motivation + 3 références à l’adresse suivante :

Recrut141@id-ong.org

Date limite pour l’envoi des candidatures : 1er avril 2021.

Seul(e)s les candidat(e)s dont les dossiers sont présélectionnés seront contacté(e)s pour un entretien.