Étude RSE et impact des énergies renouvelables en Afrique et au Sénégal

L’African Solar Academy, créée en 2018 à Dakar par un franco-camerounais, forme des professionnels aux métiers des énergies renouvelables sur le continent africain.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Argumenter l’impact et l’attractivité financière et partenariale de l’entreprise en développant une stratégie qui intègre la RSE ; en conduisant une enquête des besoins dans les régions de Thiès et de Dakar et en identifiant les impacts qu’aurait la diffusion de solutions énergies renouvelables notamment solaires.
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Rendre accessible une énergie renouvelable à tous, et en particulier dans les zones les plus isolées du continent africain.

Perfectionner une décortiqueuse de coques d’anacarde (noix de cajou) au Burkina Faso

Au Burkina Faso, le décorticage manuel de l’anacarde est la plupart du temps effectué à l’aide d’un équipement artisanal qui présente des risques en matière de sécurité pour ceux qui les utilisent. Ce sont souvent des femmes.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Proposer des améliorations à cet équipement, voire le reconcevoir entièrement.
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Promouvoir une industrialisation et des infrastructures durables, tout en donnant accès à un travail décent, qui soit sans danger pour la sécurité.

Évaluation des impacts environnementaux, économiques et sociaux de la production et distribution de « charbon vert » à partir de coques d’arachide

ID conduit au Sénégal un projet qui consiste à fabriquer et distribuer des briquettes de coques d’arachide. Une entreprise sociale a été créée pour cela, qui s’est dotée d’une presse industrielle. Les briquettes produites sont ainsi destinées aux ménages et aux professionnels, par exemple aux boulangers.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Évaluer les impacts de ces activités dans plusieurs domaines : environnemental, économique, social.
  •  ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Lutter contre la déforestation en créant des solutions alternatives au bois de forêt comme combustible.

Méthode d’évaluation des économies de Gaz à Effet de Serre de projets énergie au Burkina Faso et au Sénégal

L’utilisation de foyers améliorés ou de biocombustibles permet d’économiser du bois et du charbon de bois et donc de limiter les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). La mise au point de la méthode d’évaluation s’effectuera en s’appuyant sur les référentiels internationaux et sur la norme ISO 14064.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Modéliser d’une méthode d’évaluation des économies de GES pour des activités de type foyers améliorés et biocombustibles.
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Limiter les émissions de GES.

Monter le dossier du projet Résisterre pour renforcer la résilience économique et climatique en zones rurales au Burkina Faso et au Sénégal

Le projet Résisterre est développé par ID afin de renforcer la résilience économique et climatique de territoires ruraux au Burkina Faso et au Sénégal.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Définir le cadre logique, le budget du projet, et monter le dossier de financement.
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Développer des solutions pour renforcer la résilience des territoires et des populations face au dérèglement climatique.

Appuyer la Gestion Intégrée des Ressources en Eau du bassin versant du Lac Itasy à Madagascar

L’Office International de l’Eau intervient à Madagascar pour apporter son appui à la gestion des ressources aquatiques sur le territoire.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Appuyer la gestion du bassin versant sur les thématiques du financement durable, de la qualité de l’eau, du contrôle de l’érosion, de la préservation des habitats et de prévention des risques sanitaires liés à l’eau.
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Répondre à la surexploitation des ressources halieutiques, la pollution des sols, la raréfaction des arbres et l’intensification des phénomènes érosifs, à l’absence de gestion des déchets et de l’assainissement – qui sont autant de préoccupations majeures pour la santé des riverains.

Participer au développement d’un incubateur engagé dans la lutte contre le dérèglement climatique

L’Office International de l’Eau intervient à Madagascar pour apporter son appui à la gestion des ressources aquatiques sur le territoire.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Participer à la mise en place d’un incubateur soutenant des projets luttant contre le dérèglement avec un focus eau et assainissement.
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Lutter contre le dérèglement climatique à Madagascar.

Évaluer les émissions de GES d’une ONG et le puits de carbone d’une opération de reboisement

Une ONG a un impact climatique à travers ses activités et les projets qu’elle développe. Parmi les émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) émises, certaines sont difficilement réductibles et doivent donc être compensée si l’ONG vise la neutralité carbone.

  • DÉFI A RELEVER PAR LES ÉTUDIANTS : Mettre au point un modèle pour évaluer les émissions de GES d’une ONG à travers ses activités et les projets qu’elle met en œuvre et définir une méthode pour évaluer le puits de carbone d’une opération de reboisement (dans une optique de compensation carbone).
  • ACTION CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : Limiter les émissions de GES et encourager les actions de reforestation.