L’approvisionnement en eau et l’accès à l’assainissement sont des droits fondamentaux, mais ces droits sont loin d’être une réalité pour tou·tes. En effet, malgré les évolutions positives en termes d’accès à l’eau et à l’assainissement durant les 15 dernières années, il existe de grandes disparités entre les pays et entre les zones rurales et urbaines.

  • 4.5 milliards de personnes à travers le monde (soit 60% de la population mondiale) n’ont pas accès à des services d’assainissement gérés en toute sécurité
  • 892 millions de personnes défèquent à l’air libre
  • 31% des écoles n’ont pas accès à de l’eau propre
  • 40% de la population mondiale connaîtra des pénuries d’eau d’ici à 2025 *

* campagne Stand Up 4 Water (Octobre 2019) dont Initiative Développement est signataire :

Eau et assainissement : la gouvernance clef de la pérennité

L’accès à l’eau et à l’assainissement ne se mesure pas uniquement en fonction du nombre et du type d’infrastructures. La durabilité de l’accès repose sur la capacité des acteurs locaux et actrices locales à gérer et maintenir le service accessible à la population.

Dans ce sens, l’Objectif de Développement Durable des Nations Unies (ONU) numéro 6 « Garantir l’accès de tou·tes à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable » a établi huit nouvelles cibles. Ces cibles portent sur le cycle de l’eau dans son ensemble : de l’accès universel à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, à la bonne gestion et la protection des ressources en eau et la gouvernance.

Relever les défis de l’eau et de l’assainissement nécessite de relever le défi de la bonne gouvernance : c’est-à-dire de répondre aux questions « Que faire ? », « Qui fait quoi ?», « Pourquoi ?», « À quel niveau de gouvernement ? » et « Comment ? » tout en dépassant les nombreux obstacles politiques, institutionnels

(réorganisation territoriale et décentralisation) et économiques (faible capacité à payer pour le service, épargne faible). Initiative Développement (ID) est impliquée sur les problématiques d’accès durable aux services de l’eau, de l’assainissement, et de gestion des déchets, autour de 3 composantes :

  • L’amélioration de la gouvernance : appui à la gouvernance de l’eau et de l’assainissement auprès des usager·es, de la société civile, des institutions publiques et acteurs et actrices privé·es à l’échelle locale et régionale

>> Exemple : Renforcement de capacités, modèle de gestion, économie du service et tarification, délégation de service public

  • La réalisation d’infrastructures : maitrise d’œuvre d’infrastructures, études préliminaires aux opérations de réception

>> Exemple : Etude de diagnostic, avant-projet / projet, dimensionnement, dessin, chiffrage, guides méthodologiques…

  • L’information, l’éducation, et la communication : information, éducation et communication (IEC) dans le but de promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement, et la préservation des ressources
  • Ingénierie de projets : Maîtrise du cycle de gestion de projets et des activités associées, sur l’accès à l’eau, à l’assainissement, la gestion des déchets

>> Exemple : Etude de faisabilité, recherche de financements, conduite d’opération, reporting, suivi-évaluation, évaluation finale…

Gestion des déchets, un enjeu de santé majeur

La gestion des déchets solides représente également plusieurs enjeux fondamentaux :

Elle est tout d’abord directement liée à la sécurité sanitaire des populations rurales et urbaines. Les insectes, les rongeurs, les eaux stagnantes et d’autres vecteurs représentent tout autant de risques de maladies pour la population et les travailleurs et travailleuses de ce secteur.

La gestion des déchets représente des enjeux pour les collectivités et/ou les entreprises devant l’organiser (sanitaires, économiques…). Ainsi, tout comme pour l’approvisionnement en eau et l’accès à l’assainissement, relever les défis de la gestion des déchets nécessite de relever le défi de la bonne gouvernance et donc de collaborer avec les autorités locales ou municipales et les fournisseurs et fournisseuses de services (pour garantir que les systèmes existants ne soient pas surchargés, notamment dans les zones urbaines qui sont de plus en plus peuplées).

Enfin, elle est étroitement liée à la pollution et au dérèglement climatique : pollution des eaux par les déchets non traités, les déchets mal gérés augmentent les émissions de gaz à effet de serre et les risques de catastrophe (avec des effets proportionnellement plus élevés parmi les pauvres).

  • Dans les pays à faible revenu, plus de 90 % des déchets sont mal gérés. Dans ces pays, le coût de la gestion des déchets représente en moyenne 20% des budgets municipaux.
  • Environ 1/3 des déchets ménagers (au bas mot) dans le monde sont brûlés ou déversés dans des décharges sauvages. *

* chiffres de la campagne What A Waste 2 (2018) de la Banque Mondiale

Eau et dérèglement climatique

L’eau et le changement climatique sont cité·es parmi les crises les plus graves que l’humanité aura à affronter pendant les prochaines décennies. L’eau est impliquée à tous les niveaux du système climatique, ainsi, Initiative Développement considère que la question de l’eau et celle du dérèglement climatique sont indissociables.

  • Projet Eau et Assainissement mené dans le sud du Tchad et à Moundou, 3ème phase (2016 – 2019)

Eau : ID et son partenaire local AGIR Tchad interviennent dans 6 régions du sud du Tchad afin de contribuer à la pérennisation du service public de l’eau en zone rurale. De ce fait, ID vient en appui à AGIR Tchad et aux Associations des Usager·es de l’Eau (AUE) présentent dans la région pour consolider le service d’Adduction d’Eau Potable (AEP).

Assainissement : ID et la Mairie de Moundou interviennent dans différents quartiers de la ville de Moundou afin de contribuer à l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des habitant·es de Moundou. Pour ce faire, ID vient notamment en appui à un entrepreneur constructeur de latrines, à des vidangeurs et à un entrepreneur dans le compostage de boues de vidange afin d’améliorer l’assainissement et la gestion des boues à Moundou.

  • Programme de Lutte contre les Inondations à Moundou (PLIM) au Tchad (2018 – 2021)

ID – en consortium avec le GRET – appuie la Mairie de Moundou afin d’améliorer les conditions de la vie de la population de la ville, notamment en terme d’hygiène et de santé publique. Pour ce faire, ID vient en appui à Mairie dans la mise en place d’un service communal de gestion des déchets (solides) et de curage des drains ; ce service devant être structuré et durable.

  • Projet d’adduction d’eau potable et d’installation/réhabilitations d’infrastructures d’assainissement à Ouani, sur l’Île d’Anjouan aux Comores (2016 – 2020)

ID, la Mairie de Ouani et l’Union des Comités de l’Eau d’Anjouan (UCEA) interviennent dans plusieurs quartiers de la ville de Ouani et au niveau du bassin versant (cours d’eau et affluents) de Ouani afin d’améliorer la qualité de vie des habitant·es de Ouani. Afin de mettre en œuvre ce projet, ID vient en appui à la Mairie de Ouani, à l’UCEA et à une société d’exploitation de l’eau (gestion des réseaux d’adduction et du service) afin de consolider le Service Public de l’Eau (SPE) et d’améliorer l’assainissement des eaux usées de Ouani.

  • Projet d’approvisionnement en eau potable de l’agglomération de Domoni sur l’île d’Anjouan (2015 – 2019)

Le projet d’Adduction d’Eau Potable (AEP) Domoni vise à implémenter un service d’eau potable durable pour les 16 000 habitant·es de la commune de Domoni, constituée d’une ville de 14 000 habitant·es et de 2 villages périphériques. ID participe à la mise en œuvre du projet au sein d’un groupement avec le bureau d’étude international EGIS-Eau, dans le cadre d’un contrat de prestation avec l’UCEA.

  • Programme d’Appui à la Gouvernance Locale en Itasy (PAGLI) à Madagascar, 1ère phase (2019 – 2022) avec une composante sur l’amélioration de l’accès à l’eau et l’assainissement

L’amélioration des conditions d’hygiène, de l’accès à l’eau, et à l’assainissement, est un besoin fort et prioritaire, exprimé par les communes et les populations. Le projet a pour objectif d’appuyer les communes dans l’identification et la mise en œuvre de projets prioritaires notamment dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement. Les organisations de la société civile seront également appuyées à mettre en œuvre des micro-projets dans ce secteur.

Initiative Développement est membre de :