Contexte

Compte tenu de la position géographique de Moundou et de la zone climatique dans laquelle elle se trouve, elle reçoit en moyenne 800mm/an de précipitation. La configuration de la ville accentue aussi ce phénomène puisqu’elle est située dans une cuvette coincée par un fleuve, le Logone et le Lac Wey. Ainsi la ville se retrouve chaque année inondée, les canaux de drainage des eaux de pluie étant largement insuffisant.

C’est dans cette lancée qu’à travers le projet de lutte contre les inondations à Moundou (PLIM), ID veut, avec l’appui de la commune et les acteurs locaux en charge de l’assainissement lutter contre les inondations qui étaient jadis considérées comme « l’identité remarquable » de Moundou. Outre la lutte contre les inondations, ce projet s’appliquera également dans la gestion des déchets solides produits par les ménages, sociétés et industries, ce qui sera une innovation dans ce domaine.

En 2014, le Ministère de l’Hydraulique Rurale et Urbain de la République du Tchad a commandité, sur financement de l’UE, la réalisation du Schéma Directeur des Eaux Pluviales et des Eaux Usées de la ville de Moundou dans le but de « Contribuer à réduire les inondations et les problèmes sanitaires et environnementaux liés à l’assainissement ». Les recommandations de ce schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales et des eaux usées de Moundou soulignent l’importance de structurer un service de pré-collecte des déchets solides (GDS) qui permettrait de répondre à la problématique des inondations causées par l’obstruction du réseau de drainage par les déchets. Il réduirait par ailleurs significativement le nombre de dépôts sauvages en ville et éviterait la diffusion des maladies en améliorant le cadre de vie des ménages.

Le PLIM pour assurer  l’assainissement pluvial, la gestion des déchets solides et renforcer les capacités de la commune pour la durabilité des activités.

Problématiques

  • l’insuffisance du nombre des caniveaux sur l’étendue de la ville
  • la mauvaise conception et réalisation des caniveaux existants (contre-pente, sous dimensionnement, équipements non adaptés)
  • les pratiques des habitants menant à leur obstruction par apport des déchets
  • la défaillance de l’entretien de ces caniveaux dont la mairie a la responsabilité

 

Activités

  • Une composante « infrastructure»qui travaillera à la réhabilitation, à la densification et à l’extension du réseau de drainage de la ville
  • Une composante « étude hydraulique du fleuve Logone »qui s’attèlera pour valider et dimensionner un programme d’investissement de lutte contre les inondations fluviales
  • Et une composante « appui à une gestion performante et durable du service d’assainissement pluvial à Moundou » qui focalisera ses interventions sur l’entretien du réseau des ouvrages de drainage pluvial, structurera un service de pré collecte pour la gestion des déchets solides, suscitera des changements de comportement de la population à travers les campagnes IEC et enfin renforcera les capacités de la mairie pour la pérennité des activités.

C’est cette dernière composante que le MEEP a confié au consortium ID-GRET. Cependant il existe des liens entre les différentes composantes et surtout entre la composante « infrastructure » et la composante « appui à une gestion performante et durable du service d’assainissement pluvial à Moundou » à travers les activités d’IEC et la mise en place du service de gestion des déchets solides que développera le consortium.

Les partenaires

Partenaires techniques

Ministère de l’eau, de l’environnement et de la pêche-MEEP
Commune de Moundou
Bureau de Coordination des Comités d’Assainissement-BCCA
Les Comités d’Assainissement
Operateurs de Pré-collecte
Projet « Moundou ville citoyenne »

Partenaires financiers

Agence Française de Développement-AFD