Contexte

Entre 2006 et 2014, ID a mené un programme d’amélioration de l’éducation dans 21 écoles au Tchad, dans la périphérie de Moundou. Le projet Kos Guel Ne Ndo s’inscrit dans la continuité de ce programme en mettant davantage l’accent sur la scolarisation des  filles. En effet, l’abandon scolaire précoce des  filles est une réalité criante dans cette zone rurale du Tchad. Cette massive déperdition des  filles au cycle primaire est une problématique
multidimensionnelle (socio-culturelle, communautaire, pédagogique, économique, etc). ID a donc initié ce projet afin de contribuer au maintien des  filles à l’école en agissant sur les diverses sources de la déperdition. Pour ce faire, ID travaille en étroite collaboration avec des partenaires associatifs
et institutionnels de la région du Logone Occidental.

Problématiques

Baisse de la scolarisation des filles à partir de 10 ans (48% de filles en CP1 contre 33% en CM2)