Accueil > Voir toutes les actualités > Urgence Haïti : Pourquoi ID fait appel à vos dons ?

Urgence Haïti : Pourquoi ID fait appel à vos dons ?

Urgence Haïti : Pourquoi ID fait appel à vos dons ?

Lundi, 31 Octobre 2016

Focus sur Plate forme, où ID est la seule ONG présente. En effet, nos équipes connaissent cette commune car nous y avons travaillé précédemment sur un programme santé nutrition visant à lutter contre la malnutrition touchant les femmes et les enfants dans cette zone du Bas Nord Ouest, qui est très touchée par les problèmes d’insécurité alimentaire. Notre travail est facilité par notre connaissance du terrain ; en effet, la commune est restée inaccessible par la route pendant 15 jours à cause de troncs barrant la route. Plate Forme est un exemple concret  d’un plan d’action d’urgence à l’échelle d’une ville où la plupart des structures ont été détruites par l’ouragan et où la résurgence du choléra et d’autres maladies ne peuvent pas être soignées faute de médicaments dans le centre de santé que nous avions accompagné. Pourtant, Plateforme est une zone fortement peuplée et prioritaire par rapport aux risques engendrés par le passage de l’ouragan (résurgence du choléra, malnutrition, insécurité alimentaire).


Une collaboration étroite entre ID et la commune pour reloger les habitants durablement

100% des 100 ménages (environ 700 habitants) qui résident à Plateforme ont été affectés par le passage de l’ouragan Matthew. 60% des habitations ont été détruites ou abimées. Comme il n’y a aucun abri communautaire, 48% des familles sinistrées habitent chez des familles hôtes, elles-mêmes affectées. Malheureusement, cette situation de promiscuité peut être une source de maladie. Les deux écoles de Plateforme ont été touchées.
ID travaillera en étroite collaboration avec la mairie, en la laissant piloter les opérations de reconstruction de logements. Les matériaux peuvent se trouver sur place, il s’agit de pierre, de tôles, de ciment, de sable.etc. L’objectif serait ici d’appuyer uniquement les communes en matériaux, et de les appuyer sur les distributions/suivis/contrôles, ce qui permettra de relancer une dynamique économique en employant les personnes sur place et de parer à l’urgence de loger ceux qui ont vu leur logement détruit par le passage de l’ouragan.


Sensibiliser et soigner la population pour éviter la propagation de maladies

Le centre de santé à été détruit. L’urgence : le réhabiliter et, avant cela  mettre en place une clinique mobile, afin de soigner et sensibiliser les communautés les plus reculées  aux risques des maladies (cholera, paludisme, diarrhées, etc…). Nos équipes présentes travaillant sur le programme SMI (santé maternelle et infantile), dont deux sages femmes commenceront par évaluer les pratiques post cyclone des matrones au sein des communautés. Un apport de médicaments et petits matériels de soin est nécessaire pour répondre aux nouvelles pathologies provoquées par l’urgence.


Distribuer des kits d’hygiène d’urgence et réhabilitation des sources d’eau

Il est essentiel que les familles aient rapidement accès à une eau de qualité suffisante et à des kits d’hygiène (pastilles de chlore, savons, systèmes de lavage des mains) pour éviter que le choléra ne se propage. Pour endiguer ce problème, ID a effectué une distribution de ces kits. En complément l’équipe d’ID a intensifié son travail de sensibilisation des populations sur les risques de consommation d’eaux souillées, du manque d’hygiène et de la défécation à l’air libre. Du point de vue des infrastructures, le réseau d’eau principal a été endommagé, et produit une eau trouble ; Le mur de protection de la source a été endommagé, rendant cette dernière perméable aux bactéries et donc au développement de maladies. Des latrines d’urgence ont été montées afin de satisfaire aux 1ers besoins des communautés mais aussi afin d’endiguer les départs d’épidémie. A moyen terme, il faudra nettoyer les sources endommagées, réparer les citernes, et construire des latrines pérennes.
 

Focus sur Plate[A1] forme, où ID est la seule ONG présente. En effet, nos équipes connaissent cette commune car nous y avons travaillé précédemment sur un programme santé nutrition visant à lutter contre la malnutrition touchant les femmes et les enfants dans cette zone du Bas Nord Ouest, qui est très touchée par les problèmes d’insécurité alimentaire. Notre travail est facilité par notre connaissance du terrain ; en effet, la commune est restée inaccessible par la route pendant 15 jours à cause de troncs barrant la route. Plate Forme est un exemple concret  d’un plan d’action d’urgence à l’échelle d’une ville où la plupart des structures ont été détruites par l’ouragan et où la résurgence du choléra et d’autres maladies ne peuvent pas être soignées faute de médicaments dans le centre de santé que nous avions accompagné. Pourtant, Plateforme est une zone fortement peuplée et prioritaire par rapport aux risques engendrés par le passage de l’ouragan (résurgence du choléra, malnutrition, insécurité alimentaire).

Une collaboration étroite entre ID et la commune pour reloger les habitants durablement

100% des 100 ménages (environ 700 habitants) qui résident à Plateforme ont été affectés par le passage de l’ouragan Matthew. 60% des habitations ont été détruites ou abimées. Comme il n’y a aucun abri communautaire, 48% des familles sinistrées habitent chez des familles hôtes, elles-mêmes affectées. Malheureusement, cette situation de promiscuité peut être une source de maladie. Les deux écoles de Plateforme ont été touchées.

ID travaillera en étroite collaboration avec la mairie, en la laissant piloter les opérations de reconstruction de logements. Les matériaux peuvent se trouver sur place, il s’agit de pierre, de tôles, de ciment, de sable.etc. L’objectif serait ici d’appuyer uniquement les communes en matériaux, et de les appuyer sur les distributions/suivis/contrôles, ce qui permettra de relancer une dynamique économique en employant les personnes sur place et de parer à l’urgence de loger ceux qui ont vu leur logement détruit par le passage de l’ouragan.

Sensibiliser et soigner la population pour éviter la propagation de maladies

Le centre de santé à été détruit. L’urgence : le réhabiliter et, avant cela  mettre en place une clinique mobile, afin de soigner et sensibiliser les communautés les plus reculées  aux risques des maladies (cholera, paludisme, diarrhées, etc…). Nos équipes présentes travaillant sur le programme SMI (santé maternelle et infantile), dont deux sages femmes commenceront par évaluer les pratiques post cyclone des matrones au sein des communautés. Un apport de médicaments et petits matériels de soin est nécessaire pour répondre aux nouvelles pathologies provoquées par l’urgence.

Distribuer des kits d’hygiène d’urgence et réhabilitation des sources d’eau

Il est essentiel que les familles aient rapidement accès à une eau de qualité suffisante et à des kits d’hygiène (pastilles de chlore, savons, systèmes de lavage des mains) pour éviter que le choléra ne se propage. Pour endiguer ce problème, ID a effectué une distribution de ces kits. En complément l’équipe d’ID a intensifié son travail de sensibilisation des populations sur les risques de consommation d’eaux souillées, du manque d’hygiène et de la défécation à l’air libre. Du point de vue des infrastructures, le réseau d’eau principal a été endommagé, et produit une eau trouble ; Le mur de protection de la source a été endommagé, rendant cette dernière perméable aux bactéries et donc au développement de maladies. Des latrines d’urgence ont été montées afin de satisfaire aux 1ers besoins des communautés mais aussi afin d’endiguer les départs d’épidémie. A moyen terme, il faudra nettoyer les sources endommagées, réparer les citernes, et construire des latrines pérennes.

 [A1] Expliquer que Plateforme est l’exemple concrêt de ce qu’ID va faire dans le contexte d’urgence, Illustrer l’action d’ID en remettant en perspective le risque cholera et le risque des maladies qui ne poourront être soignées faiute de médocs

 

 

 

Voir toutes les actualités