Accueil > Voir toutes les actualités > Au Congo, déjà plus de 2000 cuiseurs Congo Mboté vendus

Au Congo, déjà plus de 2000 cuiseurs Congo Mboté vendus

Au Congo, déjà plus de 2000 cuiseurs Congo Mboté vendus

Jeudi, 03 Septembre 2015

Ca y est, le 2000ème cuiseur économe Congo Mboté a été vendu cet été! Fin juillet 2014, on ne comptait que 225 unités vendues. On mesure le chemin parcouru plus d’un an après, grâce à la mobilisation de toute l’équipe ! 

Un cuiseur fabriqué localement…

Le projet de développement de Filière Cuiseur Econome (FCE) a débuté en 2013, par la création de deux modèles de cuiseurs adaptés à la demande au Congo, et pouvant être fabriqués sur place. C’est un cuiseur qui permet de cuisiner tout en consommant moins de bois et de charbon de bois. La recherche d’artisans capables de le fabriquer en respectant un cahier des charges précis, une démarche qualité, la garantie de produire un cuiseur standard dans les délais, n’a pas été simple. Sur 12 artisans testés, 5 ont finalement été retenus, et travaillent désormais avec ID ; ils ont un niveau de commandes assurées régulièrement et viennent de se grouper pour leurs achats et ainsi optimiser leurs coûts de  matières premières. Tous les cuiseurs ont un numéro unique de fabrication et leur qualité est vérifiée par notre animateur qualité, qui appose un autocollant l’attestant, indiquant également le n° du Service Après Vente (SAV).

…et vendu par des congolais à Brazzaville !

Du côté des ventes, le nombre de dépositaires s’accroit dans Brazzaville. Ils sont maintenant 16, bien répartis dans les différents quartiers. A terme ils seront une vingtaine. Ils sont des relais de proximité pour la population et sont formés à l’argumentaire de vente des cuiseurs :

- réduction des consommations de bois et de charbon, donc lutte contre la déforestation
- économies d’achat de bois ou charbon pour les ménages, donc un cuiseur vite rentabilisé grâce aux économies de combustibles (et un cuiseur qui dure longtemps !)
- réduction des fumées émises en cuisinant, donc réduction de la pollution que l’on respire

Ils sont également formés à l’utilisation, afin de pouvoir aisément expliquer le fonctionnement du cuiseur aux acheteurs, en appui du guide d’utilisation remis à l’achat. Les ventes sont répertoriées grâce à un carnet à souche où sont retranscrites les références de chaque acheteur, qui reçoivent ainsi un reçu avec le numéro de SAV. Ces reçus sont importants car ils contribuent à l’évaluation du projet. Ils permettent de lancer des enquêtes « carbone » pour mesurer les réductions d’émissions polluantes obtenues par l’usage du cuiseur économe auprès des familles. On en profite d’ailleurs pour mesurer le niveau de satisfaction des acheteurs, et recueillir les propositions d’amélioration des utilisateurs.

De la fabrication à la vente du cuiseur, un levier d’insertion professionnelle de jeunes en difficulté

Au printemps, une nouvelle innovation a été introduite avec l’intégration de l’atelier de soudure de l’Ecole Spéciale. Il accueille, éduque et forme des jeunes vulnérables, dans la démarche de fabrication ET de vente. Ces jeunes ont déjà reçu une formation à la démarche qualité, et la vente sur place permet de montrer et valoriser leur travail. Si vous êtes au Congo, et souhaitez en savoir plus, un seul numéro : 04 085 80 00 !

Visionnez également la vidéo tournée à l'occasion de la fête du 1000ème cuiseur Congo Mboté vendu!

Ca y est, le 2000e cuiseur économe Congo Mboté a été vendu cet été! Fin juillet 2014, on ne comptait que 225 unités vendues. On mesure le chemin parcouru plus d’un an après, grâce à la mobilisation de toute l’équipe !

Un cuiseur fabriqué localement…

Le projet de développement de Filière Cuiseur Econome (FCE) a débuté en 2013, par la création de deux modèles de cuiseurs adaptés à la demande au Congo, et pouvant être fabriqués sur place. C’est un cuiseur qui permet de cuisiner tout en consommant moins de bois et de charbon de bois. La recherche d’artisans capables de le fabriquer en respectant un cahier des charges précis, une démarche qualité, la garantie de produire un cuiseur standard dans les délais, n’a pas été simple. Sur 12 artisans testés, 5 ont finalement été retenus, et travaillent désormais avec ID ; ils ont un niveau de commandes assurées régulièrement et viennent de se grouper pour leurs achats et ainsi optimiser leurs coûts de  matières premières. Tous les cuiseurs ont un numéro unique de fabrication et leur qualité est vérifiée par notre animateur qualité, qui appose un autocollant l’attestant, indiquant également le n° du Service Après Vente (SAV).

…et vendu par des congolais à Brazzaville !

Coté ventes, le nombre de dépositaires s’accroit dans Brazzaville. Ils sont maintenant 16, bien répartis dans les différents quartiers. A terme ils seront une vingtaine. Ils sont des relais de proximité pour la population et sont formés à l’argumentaire de vente des cuiseurs :

-          réduction des consommations de bois et de charbon, donc lutte contre la déforestation

-          économies d’achat de bois ou charbon pour les ménages, donc un cuiseur vite rentabilisé grâce aux économies de combustibles (et un cuiseur qui dure longtemps !)

-          réduction des fumées émises en cuisinant, donc réduction de la pollution que l’on respire

Ils sont également formés à l’utilisation, afin de pouvoir aisément expliquer le fonctionnement du cuiseur aux acheteurs, en appui du guide d’utilisation remis à l’achat. Les ventes sont répertoriées grâce à un carnet à souche où sont retranscrites les références de chaque acheteur, qui reçoivent ainsi un reçu avec le numéro de SAV. Ces reçus sont importants car ils contribuent à l’évaluation du projet. Ils permettent de lancer des enquêtes « carbone » pour mesurer les réductions d’émissions polluantes obtenues par l’usage du cuiseur économe auprès des familles. On en profite d’ailleurs pour mesurer le niveau de satisfaction des acheteurs, et recueillir les propositions d’amélioration des utilisateurs.

De la fabrication à la vente du cuiseur, un levier d’insertion professionnelle de jeunes en difficulté

Au printemps, une nouvelle innovation a été introduite avec l’intégration de l’atelier de soudure de l’école Spéciale. Il accueille, éduque et forme des jeunes vulnérables, dans la démarche de fabrication ET de vente. Ces jeunes ont déjà reçu une formation à la démarche qualité, et la vente sur place permet de montrer et valoriser leur travail. Si vous êtes au Congo, et souhaitez en savoir plus, un seul numéro : 04 085 80 00 !

Voir toutes les actualités