Accueil > Agir avec ID > Offres d'emploi

Liste des offres

25 Mars 2019 [Mutsamudu]Responsable de programme Filière Ylang-Yl...

  • Détail de l'offre :

    Responsable de programme Filière Ylang-Ylang - Développement Écoresponsable (FYDECO)

    Poste à pourvoir au 1er Juillet 2019 après une semaine de briefing au siège


     

    L’ONG Initiative Développement (ID) www.id-ong.orgest spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, énergies, développement local). Aujourd’hui, ID intervient à travers 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    ID intervient en Union des Comores depuis 1996 sur plusieurs secteurs stratégiques (Accès à l’eau potable, Energie, Education et Développement Local) et principalement sur l’île d’Anjouan. Actuellement ID mène deux projets énergie : le FYDECO et un programme d’appui à une filière cuiseurs économes domestiques depuis 2015. Par ailleurs ID mène sur l’Ile d’Anjouan 2 projets en matière d’Eau et d’assainissement.

    Le Projet FYDECO (Filière Ylang-Ylang – Développement Écoresponsable)

    L’Union des Comores est un des pays les plus pauvres au monde avec près de 65% de la population vivant avec moins de deux dollars par jour. Parallèlement, la dégradation croissante de l’environnement est également une problématique préoccupante. L’huile essentielle (HE) d’ylang-ylang représente aujourd’hui 15 à 20% des recettes d’exportations de biens du pays. Très prisée par l’industrie cosmétique internationale et plus spécifiquement française, les Comores en sont le premier exportateur au monde. L’île d’Anjouan produisant 80% des huiles essentielles d’ylang-ylang comoriennes, les impacts environnementaux sur ce territoire restreint sont importants.

    Le projet FYDECO entame la 3ème et dernière phase (avril 2019 à mars 2022) d’une intervention initiée en 2013 et qui a pour objet d’accompagner les acteurs de la filière ylang-ylang afin que ce secteur soit un moteur pour un développement économique durable.

    Il s’articule autour de trois principaux volets :

    -          Le volet efficacité énergétique avec la mise en place d’une filière autonome de production et diffusion d’Unités de distillation économes (environ 70 unités diffusées sur les îles d’Anjouan et de Mohéli avec une efficacité énergétique de 50 %). Ce volet est mis en œuvre en partenariat avec l’ONG Planète Bois et l’entreprise comorienne ASP.

    -          Le volet reboisement ayant permis le développement d’un plan d’approvisionnement en bois et le reboisement de 50 000 arbres. Ce volet est mis en œuvre avec l’association Dahari.

    -          Le volet accompagnement des acteurs de la filière amont et liens avec les acteurs de la filière aval ayant abouti entre autre à la création d’un cadre de concertation et à la mise en œuvre d’une Approche Orientée Changement (AOC) afin de favoriser la structuration de la filière. Ce volet est mis en œuvre en partenariat avec l’association 2mains et la NRSC (Natural Resources Stewardship Circle - groupement d’industriels parfums et cosmétique).

    Il s’agit donc d’un projet pionnier en termes d’efficacité énergétique à usage productif dans le secteur de la distillation et d’accompagnement des acteurs d’une filière de rente stratégique pour le développement des Comores. Ce projet phare reçoit aujourd’hui un accueil très favorable aussi bien auprès des acteurs amont et aval de la filière que de différentes partie-prenantes aux Comores et sur le plan international. Il bénéficie également de plusieurs partenariats noués tant aux Comores (Dahari, 2mains, Faculté de Science et technique, ASP) qu‘à l’international (ONG Planète Bois, ONG Cœur de Forêt) et avec le soutien de plusieurs partenaires financiers (AFD, COI-UE, FFEM, Givaudan, Klorane, Léa Nature et le NRSC)

    En qualité de responsable programme votre principal défi sera d’en faire une référence dans une perspective de réplication. En effet cette phase de clôture de 3 ans d’une intervention de 9 ans présentant de forts enjeux tant en terme d’accompagnement des différents volets du programme en lien avec la stratégie de sortie d’ID, que de capitalisation et de réplication notamment dans la zone « Océan indien ».


    Vos principales missions et responsabilités en tant que responsable de programme seront les suivantes :

    • Planifier, coordonner et superviser l’ensemble des activités ;
      • Manager l’équipe (9 personnes) dans une optique de renforcement et d’autonomisation des ressources (expertises en interne ou externe) à mobiliser en appui ponctuel ;
      • Assurer les relations et la coordination avec les partenaires opérationnels ;
      • Assurer la gestion administrative, financière (budget annuel d’environ 450 000 €) et logistique du programme ;
      • Participer à la rédaction des demandes de financement et au reporting bailleurs ;
    • Assurer le reporting auprès du.de la directeur.rice pays et du siège dID.

    Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux, vous vous appuierez sur :

    Une équipe compétente composée d’un coordinateur et de 4 animateurs (2 animateurs techniciens et 2 animateurs filière en charge du suivi et de la formation des acteurs), d’un chauffeur logisticien, d’un comptable mutualisé avec un autre programme, d’un VSI expatrié en charge des aspects énergétiques et techniques. Vous vous appuierez également sur un VSI en charge du volet reboisement expatrié mis à disposition de notre partenaire Dahari.

    Une administrateur.rice financière basée à Mutsamudu qui assiste le.a RP dans la gestion financière du programme.

    Des partenaires compétents et expérimentés : l’ONG Dahari (partenaire depuis 2017) pour la mise en œuvre du volet reboisement, l’Association 2mains (partenaire depuis 2017) pour la mise en place de l’interprofession notamment, Planète Bois, plateforme de mobilisation d’expertise de technologue avec un savoir-faire unique en conception d’équipement à combustion bois en contexte pays du Sud pour la poursuite de la R&D.

    De l’appui de différents services du siège :

    Le service Climat, Energie et Forêt (CEF) avec :

    • une chargée de mission qui apporte un appui technique au.à la RP aussi bien sur les aspects thématiques (R&D, énergie, forêt..), que sur la structuration de la filière.
    • une chargée de capitalisation en charge d’appuyer les différents chantiers de capitalisation.

    Le Pôle PAR (Partenariat, Autonomisation et Renforcement des Acteurs) ayant une expertise sur la méthodologie Approche Orientée Changement (AOC) accompagne sa mise en œuvre.

    Des documents de capitalisation réalisés pendant les phases 1 et 2 du projet portant sur :

    • les aspects techniques de la distillation, de l’installation des foyers et du contrôle qualité ainsi que sur une étude approfondie de la filière et de la base de données actualisée annuellement ;
    • les aspects touchant au reboisement.
    • les aspects socio-économiques de l’organisation de la filière.

     

    Supervision :

    Un.e Directeur.rice Pays (en cours de recrutement) basé.e à Moroni assure la supervision des aspects opérationnels du programme et porte la relation avec les partenaires financiers (en lien étroit avec le siège).

    Divers :

    Le poste est basé à Mutsamudu, où l’équipe du FYDECO partage ses bureaux avec l’équipe du programme filière cuiseurs économes..

    Le.a RP se déplace fréquemment sur le terrain en accompagnement des équipes pour rencontrer les groupements partenaires et participer aux activités.

    Des déplacements sont à prévoir sur les îles de Mohéli et à Madagascar dans le cadre des extensions du programme.

    Le.a RP se rend de manière ponctuelle à Moroni sur Grande Comore afin de rencontrer les bailleurs et partenaires.

    Enfin, le.a RP participe à la semaine d’échange organisée annuellement au siège d’ID avec l’ensemble des responsables de programmes.


    Conditions de vie et sécurité

    Le poste est basé à Mutsamudu, principale ville de l’île d’Anjouan. Reliée en liaison directe par avion à Mohéli, Mayotte et Moroni. L’île propose un environnement de vie calme mais isolé et qui peut être soumis à des tensions institutionnelles.

    L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu partout. L’accès à la 4G est disponible de manière stable.

    Compétences requises :

    • Gestion de projet.
    • Management et renforcement d’acteurs.
    • Relation partenariale.
    • Rédaction et capitalisation.
  • Expérience demandée :

    Expérience exigée en gestion de projet d’au moins 3 ans.

    Formation supérieure (Bac + 5) en lien avec les thématiques du programme (gestion de projet, agronomie, environnement, développement rural, énergie, etc.)

    Expérience de travail en PED exigée

    Connaissances souhaitées et fort intérêt pour les thématiques du projet : filières de rente, énergies rurales, efficacité énergétique, reboisement, protection de l’environnement.

    Salaire / Indemnité

    Salaire brut entre 1700 et 2200 euros bruts selon profil ; Indemnité de vie mensuelle de 710 € par mois. Protection médicale et sociale complète.

    Documents à envoyer

    CV + lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • 12 Mars 2019 [Tchad] Directeur/trice pays

  • Détail de l'offre :

    DIRECTEUR/TRICE PAYS TCHAD


    Poste salarié à pourvoir au mois de juin 2019 pour une passation avec l’actuelle directrice pays.


    L’ONG Initiative Développement (ID) www.id-ong.org est spécialisée dans la mise en oeuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services essentiels (santé, éducation, eau, assainissement, énergie et développement local). Aujourd’hui, ID intervient à travers 20 programmes dans 7 pays (Bénin, Comores, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Sénégal, Tchad). Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994 ;le siège est basé à Poitiers.
    ID intervient depuis plus de 10 ans à Moundou (sud-ouest) et est aujourd’hui reconnue comme un acteur légitime du développement local.
    L’intervention d’ID à Moundou a débuté par un projet de prise en charge globale du VIH/Sida, mené en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs de la ville. En 2009, c’est une Association tchadienne, l’Association Djenandoum Naasson qui a repris les activités du projet, après avoir été formée et accompagnée par ID. Depuis 2006, ID est également impliquée dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, de l’éducation puis en 2011 dans le développement local et l’appui à la décentralisation, toujours en lien très étroit avec les acteurs locaux de la ville et de la région, qu’ils soient associatifs, institutionnels, ou communautaires. En 2015 un nouveau programme de développement d’une filière de foyers améliorés contribuant au développement artisanal et économique a également été initié. Les équipes de ces programmes partagent le même bureau. Elles sont supervisées par une coordination constituée de la directrice pays et du responsable administratif et financier.
    La direction-pays ID a été créée en décembre 2014. Le travail réalisé jusqu’à maintenant a permis de développer l’activité d’ID au Tchad et de structurer la coordination inter programme, de renforcer la visibilité et la reconnaissance du travail de l’association auprès des acteurs nationaux et internationaux présents au Tchad.

    ID est aujourd’hui positionné dans ce pays sur plusieurs thématiques:
    - L’éducation, avec 2 projets dont l’un s’achève au cours du 1er semestre 2019. Ces deux projets touchent l’éducation primaire, avec 21 écoles en zone rurale pour le 1er et plus particulièrement la scolarisation et le maintien des filles à l’école, et 50 écoles réparties entre les villes de Moundou et de N’Djamena pour le second projet qui s’achèvera en juin 2021. Ce second projet est mené en contrat d’opérateur pour le compte du Ministère de l’Education nationale et de la Promotion civique en partenariat avec une ONG tchadienne, PADIESE. Des démarches innovantes ont été mises en oeuvre sur ces deux projets (approches orientées changement, contrat de performance) qu’il s’agit de poursuivre et de capitaliser pour une diffusion des résultats obtenus au Tchad et au-delà.
    - Les filières artisanales via les problématiques de bois-énergie, de lutte contre la déforestation et d’atténuation du changement climatique : à travers le programme FCE (filière cuiseurs économes), démarré en 2015 sur Moundou, et avec une approche filière (sous l’angle entreprenariat, développement artisanal, genre). Des expérimentations sont en cours en vue de leur dissémination (charbon écologique, promotion et formation aux métiers de la forge).
    - Le développement local, en appui de la décentralisation, en partenariat opérationnel avec la Commune de Moundou, sur tout le territoire de la ville par le renforcement de capacités des acteurs (associatifs, communaux, élus…), la maitrise d’ouvrage communale, la planification locale et la participation citoyenne (avec notamment l’animation d’une démarche de budget participatif et d’une conférence de citoyens).
    Annonce DP Tchad mars 2019
    - L’eau-assainissement-déchets : deux projets sont en cours ; l’un sur l’adduction d’eau potable en zone rurale et la mise en place d’une filière latrine en zone urbaine, qui s’achève en décembre 2019, l’autre pour lutter contre les inondations à Moundou en contrat d’opérateur pour le compte du Ministère de l’Eau, de l’Environnement et de la Pêche et qui vise à mettre en place un service de curage des caniveaux et de gestion des déchets au niveau de la Commune de Moundou.

    La mission


    En tant que Directeur/trice pays ID Tchad, vous aurez les responsabilités suivantes :
    - Mettre en oeuvre les orientations stratégiques définies pour le Tchad (sur les 3 prochaines années), en lien avec la Direction d’ID.
    - Encadrer et animer l’équipe d’ID au Tchad constituée d’environ 35 salariés locaux et de 4 expatriés répartis à Moundou et N’Djamena. Plus spécifiquement vous encadrez et appuyez les responsables de programmes (actuellement 6) ainsi que le RAF pays. Vous êtes également responsable de la sécurité des équipes d’ID et du respect de la politique RH définie en lien avec le service RH du siège.
    - Superviser et vous assurer de la bonne mise en oeuvre des programmes d’ID (programmation, suivi et évaluation), en lien avec la direction des opérations et les pôles thématiques au siège.
    - Assurer le financement des activités d’ID (1.3 M€ en 2018, prévisionnel de 2M€ en 2019) au niveau local et international, en lien avec la direction des opérations et la direction financière au siège.
    - Porter la stratégie d’ID en matière de renforcement et d’émergence de partenaires, en lien avec le pôle Partenariat, Autonomisation et Renforcement des acteurs. Vous représentez ID, et êtes responsable de la gestion des partenariats dans la continuité.

    Enjeux pour la fin de l’année 2019 :
    Au niveau des programmes et projets :
    - La recherche de cofinancements de projets multi pays
    - Le développement de nouvelles interventions en particulier
    o dans le secteur de l’éducation à la suite d’un projet précédent ayant fait l’objet d’innovations pédagogiques qui intéressent les acteurs du système éducatif
    o Le lancement d’un nouveau projet à Moundou précisément autour de la participation des
    jeunes à l’espace public (PRISME 2)
    - L’évaluation de nos 10 ans d’intervention dans le secteur E&A avec l’enjeu de construire un nouveau programme et une nouvelle stratégie en la matière si possible dans une démarche de protection de la ressource en eau.
    Coordination pays :
    o Suivi et plaidoyer autour du cadre législatif donné aux ONG et en particulier ONGi au Tchad
    Pour les années à venir, les enjeux au Tchad porteront essentiellement sur :
    - L‘identification de nouveaux programmes pour maintenir et développer le niveau d’activité actuel ;
    - La poursuite des actions de coordination inter programmes (grille d’évaluation des RH nationales, méthodologie d’évaluation, nouveau règlement intérieur…) ;
    - La consolidation de la direction pays avec le renforcement des liens avec institutions et bailleurs de fonds sur N’Djamena ;
    - La construction et le renforcement de nouveaux partenariats ainsi que le maintien et la consolidation des liens avec les ministères concernés par nos différents programmes (au niveau local et national).
    La stratégie pays à 3 ans est en cours de définition, en lien avec la direction d’ID et avec le projet stratégique de l’association redéfini en 2018 pour la période 2018-2022, autour des orientations envisagées à plus ou moins long terme d’ID : extension des zones d’intervention sur de nouvelles régions au Tchad, approfondissement de thématiques d’intervention (changements climatiques, gestion des déchets), etc.

    Le/la DP est appuyé dans l’exercice de ses responsabilités :
    - Il/elle est supervisé par le Directeur Général qui anime le travail entre les équipes siège et terrain,
    - Le Directeur des Opérations qui coordonne la mise en oeuvre des opérations,
    - Les chargés de missions thématiques qui assurent le suivi technique des programmes et la gestion des connaissances (capitalisation),
    - Les services support pour le contrôle de gestion, le suivi RH et la communication.
    Le/la DP est présent(e) au siège 3 semaines par an (1 semaine en janvier ; 2 semaines en juin) lors de semaines regroupant les autres Directeurs pays d’ID afin de favoriser la dynamique collective de l’association.


    Lieu de vie


    Le poste est basé à Moundou avec des déplacements réguliers sur N’Djamena (au moins 1 fois par mois).
    Située à 500 km d’une route bitumée de N’Djamena la capitale (10h de route mais possibilité d’une liaison aérienne 2 à 3 fois par semaine), Moundou est une ville de près de 200.000 habitants. Située dans la partie « boisée » du Tchad, la ville est bordée par le fleuve Logone et le Lac Wey. Moundou compte un restaurant européen ainsi que des équipements sportifs (piscine, salle de sport) et des supérettes pour les besoins essentiels. Toutefois cela reste une ville secondaire avec peu de possibilités de sorties culturelles.
    Le Sud-Ouest du Tchad est le grenier et poumon économique (coton, pétrole) du pays. La situation sécuritaire actuelle (instabilité aux frontières, attaques terroristes autour du Lac Tchad, situation sociopolitique tendue) impose une certaine vigilance / coordination avec le reste de l’équipe, notamment lors des déplacements en dehors de la ville, ainsi qu’un comportement responsable à titre privé. Il faut noter que Moundou ne connait pas de phénomène de bande ou gang.
    Au niveau sanitaire, la zone est impaludée de niveau 3. Un traitement prophylactique est vivement recommandé. Les conditions de confort au quotidien restent globalement très basiques : accès à l’électricité très incertain sans groupe électrogène, eau courante non garantie h24. Un nouveau projet d’électrification est en cours.
    L’hébergement est à la charge du DP mais l’équipe sur place est chargée de l’accueil de l’expatrié et le/la soutient dans toutes ses recherches et démarches

  • Expérience demandée :

    Expériences / Formation du candidat


    Plus de 5 ans d’expérience professionnelle ; 4 ans sur des postes en responsabilité exigés :
    Gestion de projet, management d’équipe (et notamment de postes intermédiaires eux même en situation de management), mobilisation et gestion de fonds, relations partenariales, représentation d’ID auprès des partenaires techniques financiers et des ministères.
    Expérience significative en expatriation dans un pays en voie de développement.
    Expériences multiples en gestion de projet sur différentes thématiques (accès aux services essentiels, approche territoriale, décentralisation, développement économique, éducation…) serait un plus.


    Durée du contrat

    Au moins 2 ans – CDD d’usage


    Salaire / Indemnité

    Salaire brut selon grille et profil (2200 à 2700 euros bruts) + Indemnité de vie mensuelle (830 euros modulables selon situation familiale). Couverture médicale et sociale complète : CFE, retraite, mutuelle, prévoyance , 2 billets d’avion A/R par an (avec à chaque fois une période de travail au siège ; 3 semaines en tout)
    Documents à envoyer si cette offre vous intéresse : CV + lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur réception

  • 11 Mars 2019 [Comores] Responsable projet FCE

  • Détail de l'offre :

    Responsable de Programme Filière Cuiseurs Économes (FCE)


    Poste salarié, démarrage prévu de la mission début juin.


    L’ONG Initiative Développement (ID) www.id-ong.org est spécialisée dans la mise en oeuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau et assanissement, énergies, développement local). Aujourd’hui, ID intervient à travers 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.


    L’union des Comores, composée de trois îles, Grande Comores, Anjouan et Mohéli, fait partie des Pays les Moins Avancés (PMA). En 2015 le pays était classé 159ème sur 187 (PNUD) 45% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Le secteur primaire représente environ 36% du PIB. Le secteur agricole emploie 80% de la population active mais n’est concentré que sur trois produits de rente (vanille, girofle et ylang-ylang) représentant 70% des exportations. Anjouan est l’île comorienne la plus touchée par la pauvreté et le sous-développement et fait face à un important exode de sa population.
    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, autorités locales…) et à l’émergence d’acteurs de développement.
    Actuellement, l’association est principalement présente sur l’île d’Anjouan, où elle conduit 4 programmes dans les domaines de l’accès à l’eau (2) et des énergies renouvelables (2). L’équipe d’ID Comores est constituée de 40 collaborateurs répartis sur 3 sites (Mutsamudu, Ouani et Domoni) : 31 salariés comoriens et 8 expatriés, supervisés par un.e Directeur.trice pays (expatrié.e) basé.e à Moroni (Grande Comore).

    Contexte du projet : La situation environnementale des Comores est très préoccupante, le pays connaît un déboisement très intense. On distingue 4 causes majeures : le défrichage agricole, le besoin en bois d’oeuvre, les besoins en combustible pour l’énergie domestique et le bois de chauffe pour la distillation de l’ylang-ylang. En milieu rural, les ménages utilisent majoritairement du bois pour l’énergie domestique. C’est pourquoi ID met en oeuvre un projet Filière Cuiseurs Economes (FCE). Initié en mai 2015 aux Comores sur l’île d’Anjouan, il vise à favoriser l’émergence et la structuration d’une filière « cuiseurs économes » locale à usage domestique, de manière à réduire la pression sur la ressource bois exercée par les ménages.


    Ce projet s’inscrit dans un programme multi-pays, financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre d’une 2nde et dernière phase (2018-2021), et coordonné par le Service Climat,Énergies Forêts (CEF) d’ID. Il est mené en lien étroit avec les projets Filière Cuiseurs Économes au Congo-Brazzaville, au Sénégal et au Tchad.

    En quatre années, le travail accompli par l’équipe du programme aura permis :
    - D’élaborer une gamme de cuiseurs économes fabriqués localement répondant aux besoins
    des utilisateurs, et consommant +/-40% de bois en moins.
    - D’élargir la gamme en proposant 4 modèles, dont de grands et moyens cuiseurs.
    - D’accompagner la production des cuiseurs standardisés par des artisans soudeurs locaux et d’initier une démarche qualité.
    - De distribuer les cuiseurs auprès des ménages en s’appuyant sur des commerçants locaux, des associations et en mettant en place un processus de suivi.
    - De mettre en place un plan de communication et marketing massif autour des produits afin
    de favoriser leur notoriété sur les îles d’Anjouan et de Grande Comores.
    - De développer des partenariats avec de nouveaux acteurs locaux et associations villageoises en privilégiant les associations communautaires dans le cadre de l’extension des ventes des moyens et grands modèles.
    Ces quatre premières années ont donc permis de poser les bases de la filière (étape de l’émergence de la filière), d’amorcer sa structuration et de suivre la stratégie de retrait progressif d’ID. Par conséquent pour l’année à venir les deux principaux défis à relever seront :
    - D’appuyer les acteurs de la filière pour augmenter la notoriété du produit et l’augmentation des ventes en diversifiant les créneaux de distribution.
    - De structurer la filière en transférant les compétences auprès de ses acteurs en appuyant
    leur autonomisation pour la réalisation de l’ensemble des activités (de la production à la
    vente en passant par la communication).
    En tant que Responsable du programme (RP) FCE, vous assurerez, sous la supervision d’un/d’une Directeur/trice Pays (en cours de recrutement), le pilotage du programme dans tous ces aspects.


    1. Vous serez responsable de la mise en oeuvre, du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation
    des activités du programme avec :
    - Le travail de mise en réseau entre les différents acteurs de la filière artisanale (artisans
    soudeurs et acteurs du réseau de distribution) ; la formation et l’accompagnement de ces
    acteurs pour permettre à terme leur autonomie ; les liens avec d’autres associations
    partenaires.
    - Le renforcement de la stratégie marketing poursuivre l’augmentation des résultats sur le
    volet distribution (nombre de foyers diffusés, la diversification des canaux de diffusions est
    développée).
    - La participation au processus d’extension des zones de fabrication-vente des cuiseurs et ladiversification vers les productifs et petits commerces.
    - L’organisation d’une rencontre internationale autour de la thématique avec des acteurs de l’océan indien.

    - La responsabilité du suivi des indicateurs, en impliquant l’équipe et en rendant compte au RP.
    - L’élaboration d’outils de capitalisation et de documents de capitalisation.
    - La rédaction des comptes-rendus d’activités à destination interne ou des bailleurs.

    2/ Encadre et anime l’équipe du programme
    - Gestion opérationnelle de l’équipe : planification, appui et suivi.
    - Gestion administrative des équipes (suivi des absences et contrats) et veille au respect du Règlement Intérieur ID Union des Comores.
    - Gestion de la mobilisation ponctuelle de prestataires de service.

    3/ La gestion financière et comptable du programme :
    - Contrôle et suivi des dépenses du programme dans le respect des procédures et des échéances bailleurs.
    - Gestion et entretien des moyens logistiques, supervision de la logistique programme (gestion des stocks, commandes, livraisons…).

    4/ Gère le lien avec les partenaires du programme
    - Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet, il entretient les relations avec les partenaires locaux du projet : ONG locale, autorités institutionnelles et coutumières.

    Pour mettre en oeuvre ce programme, vous vous appuierez sur :
    Le/la Directeur/trice-pays qui sera en appui et supervision.
    Sur place : une équipe composéed’un expert énergie à mi-temps expatrié, d’une équipe opérationnelle de 3 personnes, d’un chauffeur logisticien, d’un assistant comptable mutualisé avec un autre programme mené par ID (supervisé par une administratrice expatriée basée sur place).


    A distance : de l’appui des 2 permanents au siège, du service Climat, Énergie et Forêt (une chargé de mission et une chargée de capitalisation) qui apportent un appui technique au/à la RP. Le service Climat, énergie et Forêts intervient lors de missions d’appui ou à distance sur des outils, des méthodologies, le suivi évaluation, la capitalisation…
    Le/la RP participe également aux échanges de pratiques animés par le service Climat, Energie et Forêts entre les différents programmes CEF d’ID.

    Lieu de vie
    Le poste est basé à Mutsamudu ville principale de l’île d’Anjouan avec des déplacements à prévoir sur l’île de Grande Comores où se trouve la capitale (Moroni).

  • Expérience demandée :

    Poste en CDD d’Usage à terme imprécis ; engagement sur un an.
    Rémunération entre 1521 et 1800 euros bruts en fonction du profil ; Indemnité de vie de 710 euros par mois. Logement à la charge du /de la salarié(e). Couverture sociale et médicale complète (assistance, complémentaire santé, retraite).
    Expérience professionnelle exigée de 2 ans à un poste similaire ou en lien
    Formation : Bac +3 ou +5 (Ecole de commerce, science po, développement économique, aménagement du territoire…ou en lien avec la thématique)

    Si cette offre vous intéresse envoyer votre CV et LM avant le 26 mars à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ;

  • 13 Fevrier 2019 [Bordeaux] Chargé/e de mission délégation régional...

  • Détail de l'offre :

    Poste basé à Mérignac

    L'ONG Initiative Développement est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l'accès aux services essentiels (santé, éducation, eau, assainissement et déchets, climat, énergie, développement local). Aujourd'hui, ID intervient à travers 20 programmes dans 7 pays (Bénin, Comores, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Sénégal, Tchad). Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L'ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Dans le cadre de son projet stratégique 2018 – 2022, ID s'est fixé pour ambition de développer une partie de ses activités en France. Cet objectif passe par un ancrage territorial plus affirmé, notamment au niveau régional, et donc par le développement de coopérations avec les acteurs néo-aquitains. Les liens d'ID avec la Région Nouvelle Aquitaine se sont renforcés ces dernières années dans le cadre de notre partenariat sur des projets de coopération décentralisée au Sénégal et à Madagascar. Par ailleurs nous nous sommes rapprochés de l'association « Projets Solidaires » (APS, basée à Mérignac) spécialisée dans la solidarité internationale et les énergies renouvelables, avec qui nous devrions fusionner en juin 2019. La prochaine étape de cette stratégie de maillage territorial sera de faire émerger et de piloter la deuxième édition du projet DEFIS[1] pour la rentrée 2019.

    En tant que responsable de la délégation d'Initiative Développement à Bordeaux, vous serez chargé d'accompagner la mise en place de cette stratégie, et notamment :

    1. D'assurer le lien entre l'Association Projets Solidaire et Initiative Développement

    La stratégie d'ancrage régional d'ID repose sur la fusion d'Initiative Développement avec l'Association Projets Solidaires (APS). Le/la chargé(e) de mission assure la fluidité des liens entre les deux structures, accompagne le processus de fusion et appuie à leur demande les membres de APS.

    2. De développer le réseau d'Initiative Développement en Région Nouvelle-Aquitaine

    Par son implantation à Bordeaux, ID souhaite se rapprocher des acteurs stratégiques de la Région, montrer sa présence et son implication en tant qu'acteur régional de développement.

    En s'appuyant sur les équipes d'ID et de Projets Solidaires, le/la chargé(e) de mission développe le réseau et la notoriété d'ID en Région afin de déboucher sur de nouveaux partenariats techniques et financiers en appui aux projets d'ID ; et ce avec :

    - Les collectivités territoriales ;

    - Les entreprises ;

    - Les associations et acteurs de la Solidarité Internationale (autres ONG, IFAID, SO coop, RADSI..) ;

    - Les fondations ;

    - Les acteurs de l'éducation et de l'enseignement supérieur ;

    - ....

    Il/elle représente ID auprès des acteurs régionaux, développe notre connaissance du territoire néo-aquitain et capitalise sur ses contacts, initie et entretien des partenariats techniques et financiers, organise des évènements pour développer la notoriété d'ID en Région, en lien étroit avec le Directeur général d'ID et le représentant du CA d'ID à Bordeaux.

    3. De faire émerger et de conduire la nouvelle édition du projet DEFIS (« Développons Ensemble une Fabrique à Innovations Solidaires »)

    Le/la chargé(e) de mission redéfinit en lien avec APS et ID le projet DEFIS, construit les partenariats pour sa mise en œuvre et mobilise les financements nécessaires ainsi que les parties prenantes au projet.

    Une fois lancé, il/elle conduit les activités du projet en s'appuyant sur un ou plusieurs volontaires en service civique.

    Il s'agit d'un poste à mi-temps avec l'ambition de le faire évoluer vers un temps plein dès que les financements mobilisés le permettront notamment en lien avec le projet DEFIS.

    Cadre de travail :

    Le poste est basé dans le bureau de l'association Projets Solidaires, situé au sein de la Maison des associations de Mérignac. Le/la chargé de mission travaillera en lien étroit avec l'administrateur d'ID en charge de la délégation de Bordeaux, l'équipe d'ID à Poitiers, ainsi que celle d'APS. Des déplacements réguliers sur Poitiers sont à prévoir. Séjours lors des temps fort de la vie d'équipe : réunion d'équipe, semaine de reprise en janvier, semaine d'échange début juillet.

    [1] DEFIS : « Développons Ensemble une Fabrique à Innovations Solidaires » est un incubateur dont le but est de développer en partenariat avec des établissements d'enseignement des innovations solidaires dans les domaines techniques, organisationnels, sociaux, etc. en lien avec les projets de développement d'ID..

     

  • Expérience demandée :

    Expérience de travail dans une association de solidarité internationale.

    Expérience de conduite de projet en réseau / multi acteurs ; Animation de réseau multi-acteurs.

    Connaissance des acteurs du développement local et de la solidarité internationale.

    Connaissance des acteurs associatifs, institutionnels et entrepreneuriaux de Nouvelle-Aquitaine.

    Fortes capacités relationnelles, dynamisme, autonomie.

    Expérience de travail dans une association de solidarité internationale.

    Expérience de conduite de projet en réseau / multi acteurs ; Animation de réseau multi-acteurs.

    Connaissance des acteurs du développement local et de la solidarité internationale.

    Connaissance des acteurs associatifs, institutionnels et entrepreneuriaux de Nouvelle-Aquitaine.

    Fortes capacités relationnelles, dynamisme, autonomie.

    Expérience de travail dans une association de solidarité internationale.

    Expérience de conduite de projet en réseau / multi acteurs ; Animation de réseau multi-acteurs.

    Connaissance des acteurs du développement local et de la solidarité internationale.

    Connaissance des acteurs associatifs, institutionnels et entrepreneuriaux de Nouvelle-Aquitaine.

    Fortes capacités relationnelles, dynamisme, autonomie.

    Pour postuler :

    Envoyer CV et LM à l’adresse suivante Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. avant le 04 mars 2019

  • 06 Fevrier 2019 [Congo-Brazzaville] Responsable Programme ECODEL

  • Détail de l'offre :

    Poste salarié à pourvoir en mai 2019 pour permettre une passation avec l’actuel responsable de programme.Départ sur le terrain après une semaine de briefing au siège.

    L’ONG Initiative Développement (ID) http://ww.id-ong.org est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services essentiels (santé, éducation, eau, assainissement, énergies, développement local). Aujourd’hui ID intervient à travers 20 programmes dans 7 pays (Bénin, Comores, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Sénégal, Tchad). Budget 2018 : 5M€. Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Contexte de la mission

    ID est en plein développement en République du Congo, et met en œuvre aujourd'hui 4 programmes dans 3 départements, Pool, Bouenza et Lékoumou, ainsi qu’à Brazzaville et à Pointe Noire. L’équipe compte une trentaine de personnes, dont 6 expatriés.

    La Direction-pays, créée en 2014, a un objectif de structuration des interventions d’ID sur place et de développement des activités notamment en matière de développement local et d’appui à la structuration de filières économiques (agricoles, agro-forestières, artisanales).

    Présentation du programme Economie & Développement local (ECODEL)

    Le programme ECODEL est porté par Initiative Développement et son partenaire la Fondation Niosi[1], depuis septembre 2016. D’un budget d’1,25M€, ECODEL est financé par l’UE à hauteur de 885.000€ (fin juin 2020)  ; le reste est porté par l’AFD (fin juin 2021) dans le cadre d’une convention-programme multi-pays portée par ID. Ce programme intervient dans 7 districts de 2 départements, 5 districts du Pool et 2 de la Bouenza. Ces 7 districts regroupent une population d’environ 177.000 habitants.

    ID souhaite intégrer son accompagnement au développement économique local à une démarche de de réflexion et de structuration du territoire plus globale. C’est pourquoi, dans les districts d’intervention, des Comités de Développement Local (CDL) ont été constitués. Proches de la population, ils sont des éléments essentiels de structuration, de valorisation, d’animation du territoire. Ils sont porteurs des besoins de la population et d’actions d’intérêt commun, qu’elles soient économiques ou autres. Récemment ces CDL ont finalisé l’élaboration de leur Plans de Développement Local (PDL), cohérents avec les orientations des départements, et du Plan National de Développement ; ils s’inscrivent pleinement dans la dynamique de décentralisation enclenchée au niveau national. Le programme ECODEL aujourd’hui agit :

    • Pour consolider les activités et la gouvernance de 3 CDL créés en 2013, et de plusieurs Organisations Paysannes (OP) dans les 3 districts du Grand Boko, en vue de leur autonomie en fin de projet,
    • Pour accompagner les CDL d’un autre district du Pool (Mindouli) et 2 districts du département voisin de la Bouenza (Mfouati et Mouyondzi), dans leur autonomisation et dans l’exécution de leurs PDL par la conduite de projets de développement local et économique qu’ils ont déterminés en AG comme prioritaires,
    • Pour conduire des actions de relèvement dans le district de Kindamba, durement impacté par un conflit politico-militaire récent (par avenant au projet initial),
    • Pour accompagner le Conseil Départemental de la Bouenza dans sa démarche d’élaboration de son Plan de développement Départemental (par avenant au projet initial). Un accompagnement à la révision du PDD du Pool est également envisagée à moyen terme.

    LES OBJECTIFS DU PROGRAMME :

    • Consolider les démarches de développement local participatives dans les districts d’intervention en s’appuyant sur les CDL constitués en association ;
    • Appuyer le développement économique de ces districts via les CDL, à travers la réalisation d’actions prioritaires issues de leurs PDL et notamment : l’appui de producteurs dans le développement de nouvelles activités, la structuration de filières, l’amélioration de leurs productions et de la commercialisation ;
    • Renforcer l’ancrage politique et institutionnel de ces démarches en impliquant les deux conseils départementaux : renforcer leurs liens avec les CDL, et poursuivre les échanges entre ces deux départements, qui ont été en conflit lors de la guerre civile fin des années 90 ;
    • Favoriser le dialogue et la participation citoyenne par des sensibilisations à la citoyenneté et un travail de redevabilité des CDL envers la population des districts.

    L’objectif de renfoncement de l’autonomie des structures accompagnées (CDL, Groupements paysans…) est un fil rouge dans chaque projet conduit par ID et il s’étend tant aux partenaires qu’à la gestion des équipes locales. Des compétences susceptibles de prolonger le travail mené par ID sont aussi à encourager et faire émerger au sein de l’équipe. Un des enjeux du poste sera donc de poursuivre la formation des membres de l’équipe, d’encourager et accompagner les initiatives des partenaires, CDL et groupements, autorités locales, dans la mise en œuvre de leurs PDL, de les former également suivant le programme adopté dans les conventions ID/NIOSI-CDL, pour assurer la prise d’autonomie des CDL à l’issue du projet.

    L’enjeu majeur du poste pour l’année à venir sera de permettre au programme d’atteindre ses objectifs tels que définis contractuellement avec l’Union européenne et dont le financement se terminera à fin juin 2020 ; un certain nombre d’activités ont pris du retard du fait principalement du conflit militaro-politique qui a sévi dans le Pool entre 2015 et 2017.

    Descriptif du poste

    Vos missions

    Vous aurez la responsabilité d’assurer la bonne conduite du programme, sa coordination et gestion (planification, suivi et gestion des ressources et des axes de programme), ainsi que sa représentation externe et les relations avec les partenaires stratégiques du secteur.

    Principales responsabilités

    En tant que responsable de programme, sous la responsabilité de la Directrice-pays, vous serez chargé(e) de la conduite du programme ECODEL dans tous ses aspects :

    • Planification, organisation, pilotage et suivi de l’ensemble des activités du programme ;
    • Suivi, appui et coordination des activités réalisées par le partenaire NIOSI et/ou les CDL ;
    • Recrutement, management et gestion de l’équipe-programme et ce dans une optique de renforcement des compétences et d’autonomisation.
    • Gestion administrative, financière et logistique du programme (budget d’environ 740 000 € pour les 2 ans restant du programme) ;
    • Animation des relations partenariales avec la Fondation NIOSI et les 2 départements (comités de pilotage, comité de suivi technique…) ;
    • Préparation du reporting narratif et financier du programme à l’endroit de la Directrice-pays qui assurera l’envoi aux bailleurs de fonds ;
    • Capitalisation des activités au sein du programme ;
    • Représentation du programme vis-à-vis des autorités locales et des partenaires techniques et financiers.

    Pour réaliser vos missions vous disposerez de l’appui :

    • D’une équipe, composée de 12 collaborateurs : un VSI, un chargé d’accompagnement des organisations, un comptable, 3 animateurs et 3 animateurs qualifiés, un chauffeur et deux gardiens.
    • De partenaires locaux existants et reconnus : la Fondation NIOSI, les conseils départementaux, les services déconcentrés de l’Etat, d’autres ONG impliquées localement, des prestataires de services…
    • D’outils méthodologiques, de la connaissance du territoire qu’il faudra adapter et faire évoluer en fonction des spécificités des nouveaux territoires.
    • D’une Directrice pays basée à Brazzaville qui encadre et appuie le/la RP, supervise le programme (une à deux rencontres mensuelles), fixe le cadre (partenarial, financier, Rh, sécurité) au niveau du pays et apporte un soutien organisationnel et sa connaissance du pays.
    • D’un(e) chargé(e) de mission Citoyenneté et Territoires et un pôle Partenariat basés au siège, qui apportent un appui technique au/à la RP lors de missions d’appui ou à distance sur des outils, des méthodologies, le suivi évaluation, la capitalisation…
    • D’un Administrateur financier Pays à Brazzaville, et un contrôleur de gestion basé au siège qui appuient et contrôlent la/le RP dans la gestion et le suivi financier du programme.

    Cadre de travail

    Le poste est basé à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza. C’est une ville de taille moyenne en plein essor disposant de l’eau à certaines heures de la journée et de l’électricité. Les grands axes de la ville sont goudronnés et cette dernière se trouve sur la grande route reliant Brazzaville (à 4h de Madingou) à Pointe Noire (à 4h de Madingou). La ville bénéficie par ailleurs d’investissements conséquents dans le cadre de la municipalisation accélérée, d’un marché animé et de quelques bars et restaurants. Elle se trouve également sur la ligne de chemin de fer reliant la Bouenza à Pointe-Noire (fréquence et horaire aléatoires). Des liaisons aériennes sont possibles vers Brazzaville depuis Nkayi (à 30mn de Madingou, ville de 50 000 habitants) ou Dolisie (à 1h30 de route goudronnée). Pour Pointe Noire ou Brazzaville, des liaisons en transports publics quotidiennes existent également de ces 2 villes.

    Le programme ECODEL comprend 3 antennes :

    • Une équipe de 2 personnes (avec un bureau + chambre de passage) est en poste à Mouyondzi, ville voisine de la Bouenza (à 60km par route goudronnée) ;
    • Un local bureau + chambre de passage est loué à Mindouli (à 135km par route goudronnée) ;
    • Une équipe de 2 personnes avec un bureau + chambre de passage, dont un local mis à disposition de Gescod (coopération décentralisée entre le Département du Pool-Région Grand Est) est basée à Louingui (via Brazzaville, à 6h par route goudronnée, ou 3h30 par route et piste).

    Le projet dispose de deux véhicules 4x4, et de 8 motos, pour ses nombreux déplacements dans les divers sites des 2 départements.


    [1]La fondation Niosi, ONG de droit congolais, mène depuis 1993 des actions de sensibilisation à la décentralisation, la citoyenneté et la démocratie locale.

  • Expérience demandée :

    PROFIL

    Exigé :

    • Minimum 3 ans d’expérience professionnelle exigée en tant que responsable de projet dans un PED : coordination et planification d’activités, management d’équipe, gestion administratives et financières, reporting ;
    • Expérience et/ou formation en développement local, aménagement du territoire, appui à la décentralisation ;
    • Expérience de conduite et d’animation de démarches participatives, conduite de projets / démarches pluri acteurs, travail en réseau. Sens des relations, du partenariat et de l’accompagnement des acteurs locaux ;
    • Expérience significative de management d’équipe.

    Souhaité :

    • Connaissance du monde rural et de ses problématiques de développement économique ;
    • Expérience de travail en appui – partenariats avec des organisations Paysannes et des collectivités territoriales.

    Conditions

    Poste salarié en CDD d’usage ; engagement souhaité sur 2 ans. Rémunération selon grille salariale d’ID, dans la catégorie de Responsable de programme et selon expérience démontrée de 1700 à 2200 euros bruts. Indemnité de vie mensuelle de 830€. Départ en couple possible.

    Assistance, couverture médicale complète, retraite (sous réserve des conditions fixées par la CFE) et prévoyance décès et invalidité.

    Logement à la charge du salarié

    Pour postuler : Envoyer votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

    Date limite pour l’envoi des candidatures : 25/02/2019

    Seul(e)s les candidat(e)s dont les dossiers sont présélectionnés seront contacté(e)s pour un entretien.

  • 03 Fevrier 2019 [Madagascar]Responsable Prog. Décentralisation & Dév...

  • Détail de l'offre :

    Poste salarié à pourvoir en avril 2019. Départ sur le terrain après une semaine de briefing au siège.

    L’ONG Initiative Développement (ID) www.id-ong.orgest spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, énergies, développement local). Aujourd’hui, ID intervient à travers 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Dans la zone Océan Indien, ID est implantée aux Comores depuis 1996. Aujourd’hui, conformément au à sa stratégie de développement, l’association cherche à étendre sa zone d’intervention vers de nouveaux pays, dont Madagascar. Le Programme d’appui à la gouvernance locale en Itasy (PAGLI) dont sera responsable le.la personne recrutée, est le 1er projet qui sera conduit par l’association à Madagascar.

    Présentation du programme d’appui à la gouvernance locale en Itasy (PAGLI)

    Le Programme d’appui à la gouvernance locale en Itasy (PAGLI) est mis en œuvre sur le terrain par Initiative Développement. Il s’inscrit dans le volet « appui à la gouvernance territoriale » de l’accord de coopération décentralisée signé entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la Région Itasy. Le programme a une durée de 3 ans et débutera en mars 2019. Il est cofinancé par l’UE et la RNA (budget d’environ 800k€ pour trois ans). D’autres financements seront à mobiliser.

    A travers le renforcement et l’accompagnement des différents niveaux d’autorités locales en Région Itasy (Région, Intercommunalités, Communes, Fokontany), le programme vise à l’amélioration de la gouvernance locale. Il s’agit de poursuivre et consolider les dynamiques de concertation multi-acteurs initiées dans le cadre d’un précédent programme porté par la RNA afin de répondre aux défis liés à la planification et à l’aménagement du territoire des 15 communes concernées. Il s’agit également de renforcer les acteurs locaux, que ce soit les autorités locales ou les organisations de la société civile, afin qu’ils soient en mesure de jouer pleinement leur rôle. Enfin, l’action vise la participation accrue du plus grand nombre aux décisions prises au niveau local.

    Pour ce faire le programme porte sur :

    -   Le renforcement de 4 structures intercommunales - 3AI, MAMISOA, 3A MIROSO, ASA, tant sur le plan organisationnel et institutionnel que sur le plan de leur capacité à porter leur rôle d’accompagnement des communes ;

    -   Le renforcement des communes membres par les intercommunalités elles-mêmes pour qu’elles s’approprient leur rôle de maître d’ouvrage du développement de leur territoire via la mise en œuvre de leur PDC, dans un dialogue renforcé avec les habitants et la société civile ;

    -   La consolidation des dynamiques de concertation et d’animation du territoire à l’échelle des Fokontany (infra-communal) à travers l’élaboration, l’actualisation et la mise en œuvre des documents de planification. Afin de susciter la participation de la société civile locale au développement local et de favoriser de façon concrète le dialogue OSC-AL, un fonds d’initiative locale sera mis en place au niveau de chaque commune.

     

    Descriptif du poste

    Vos missions

    Vous aurez la responsabilité d’assurer la bonne conduite du programme, sa coordination et gestion (planification, suivi et gestion des ressources et des axes de programme), ainsi que sa représentation externe et les relations avec les partenaires stratégiques du secteur.

    Principales responsabilités

    En tant que responsable de programme, vous serez chargé de la conduite du programme PAGLI dans tous ses aspects :

    • Planification et suivi de l’ensemble des activités du projet ;
    • Recrutement, management et gestion de son équipe de coordination : 1 assistant(e) technique Eau & assainissement (recrutement prévu pour septembre 2019) et 1 comptable (recrutement dès la prise de poste) seront recrutés. Vous coordonnerez en étroite collaboration avec l’assistant technique du programme de coopération décentralisée entre la RNA et la Région Itasy, l’intervention des 2 membres de la Cellule d’Appui technique (CAT), mis à disposition par la RNA pour un équivalent 1 ETP.
    • Gestion administrative et financière du projet (budget d’environ 800k€ pour trois ans) ;
    • Organisation et pilotage des activités transversales du projet dont la responsabilité incombe à l’équipe de coordination ;
    • Suivi, appui et coordination des activités réalisées par les secrétariats permanents (intercommunalités) ;
    • Animation des relations partenariales avec les Régions Nouvelle-Aquitaine et Itasy et les 4 intercommunalités (comités de pilotage …) ;
    • Préparation du reporting narratif et financier du projet à l’endroit du chef de file qui assurera l’envoi aux bailleurs de fonds ;
    • Capitalisation des activités au sein du programme ;
    • Représentation du programme vis-à-vis des autorités locales et des partenaires techniques et financiers.

    Cadre de travail

    Le poste est basé à Miarinarivo (chef-lieu de la Région Itasy) à 2h de route d’Antananarivo. Un bureau sera mis à disposition dans les bureaux de la Région Itasy. Des déplacements fréquents seront effectués dans les communes des quatre intercommunalités pour la mise en œuvre et le suivi des activités. Des déplacements sont également à prévoir vers la capitale pour participer aux rencontres avec les acteurs institutionnels (Ministères, association de communes, etc).) et les PTF.

    Les équipes des secrétariats permanents des intercommunalités, avec l’appui de l’équipe de coordination, auront la responsabilité de la mise en œuvre des activités. Pour réaliser ces activités, ils seront encadrés et appuyés par l’équipe de coordination. Des réunions de coordination regroupant les 4 directeurs d’intercommunalités et le/la responsable de programme seront organisées pour faire un point d’avancement des activités, programmer les activités futures et traiter les obstacles/difficultés collectivement.

    Vous serez supervisé.e directement par le Directeur/Directrice Pays ID, basé aux Comores et responsable de la zone Océan Indien. Il/elle s’assurera du bon pilotage des activités et la bonne marche du programme. Il/elle apportera un appui technique à l'équipe dans la mise en œuvre et le suivi (technique et financier) du programme. Il/elle contribuera également aux orientations stratégiques et partenariales, à la recherche de financement dans le cadre du programme.

    Au sein du programme, vous serez en coordination et contact très régulier avec les référents thématiques d’ID, en particulier avec la chargée de mission Citoyenneté et Territoires, le.la chargé.e de mission Eau et Assainissement et le Pôle Partenariat et renforcement de l’autonomie des acteurs (PAR). Ils vous appuieront sur les questions techniques, stratégiques, et la capitalisation ; ils.elles effectueront également des missions à Madagascar. Un briefing est prévu avec l’équipe siège en début de mission.

    Vous serez en lien pour les aspects administratifs et financiers du programme avec l’administratrice Océan Indien basé aux Comores et avec le service financier du siège.

    Vous serez également en lien avec l’assistant technique du programme de coopération décentralisée entre la RNA et la Région Itasy.

    Cadre de vie

    Le poste est basé à Miarinarivo. C’est une ville de 20.000 habitants, plutôt rurale mais raccordée au réseau électrique et eau courante de la Jirama (avec coupures fréquentes en saison sèche). Bon accès aux services de base (deux banques avec guichets automatiques, une poste, un hôpital régional et des dépôts de médicaments). Bonne couverture réseau et accès privé à internet (en 3G, 260kbps). Marché quotidien de produits frais en centre-ville et disponibilité de tous les produits de première nécessité. La ville offre peu d'animation et d'activités culturelles, mais des sentiers de randonnées sont directement accessibles. Proximité de la capitale (80km de très bonne route bitumée / 2 h) permettant l'accès à toutes autres commodités. A proximité de Miarinarivo se trouve le lac Itasy, lieu touristique d’intérêt. Les déplacements vers les zones du programme ou vers Antananarivo s’effectueront avec la voiture du projet.

     

     

  • Expérience demandée :

    Profil

    -    Master en géographie, aménagement du territoire, sciences politiques, administration publique ; spécialisation dans le domaine du développement local et/ou de l’aménagement du territoire et/ou de l’appui aux collectivités territoriales ;

    -    Minimum 3 ans d’expérience professionnelle exigée en tant que responsable de projet dans un PED ;

    -    Expériences de travail avec les collectivités territoriales, les institutions de l’Etat et les organisations de la société civile en appui aux processus de décentralisation, en développement local, en aménagement du territoire dans un PED ;

    -    Sens des relations, du partenariat et de l’accompagnement des acteurs ;

    Fortes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles

    Conditions

    Poste salarié en CDD d’usage ; engagement souhaité sur 2 ans. Rémunération selon grille salariale d’ID, dans la catégorie de Responsable de programme et selon expérience démontrée.

    Assistance, couverture médicale complète, retraite (sous réserve des conditions fixées par la CFE) et prévoyance décès et invalidité.

    Pour postuler : Envoyer votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

    Date limite pour l’envoi des candidatures : 19/02/2019

    Seul(e)s les candidat(e)s dont les dossiers sont présélectionnés seront contacté(e)s pour un entretien.

  • 23 Janvier 2019 [Poitiers] Chargé/e de mission Citoyenneté et Territ...

  • Détail de l'offre :

    Poste en CDI, démarrage souhaité au plus tôt

    L’ONG Initiative Développement www.id-ong.orgest spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, énergies, développement local). Aujourd’hui, ID intervient à travers 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2018 : 5 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Les projets de terrain sont mis en œuvre par des responsables de programme et leurs équipes, sous la direction de Directeurs/trices pays (en Haïti, au Tchad, au Congo-Brazzaville et aux Comores). Au siège, la Direction des Opérations, composée d’un directeur des opérations et de chargé(e)s de mission (Climat-Energie-Forêt (2), Partenariat (2), Eau-Assainissement-Déchet (2), Citoyenneté & Territoires (2), Santé soit 10 collaborateurs) intervient en coordination globale, support des équipes et en suivi qualité des projets. Les chargé(e)s de mission développent l’expertise technique d’ID dans leur thématique et peuvent être amenés à réaliser des prestations externes. Ils jouent un rôle moteur dans l’élaboration des projets, le cas échéant ils assurent la cohérence des programmes multi pays et portent la responsabilité de la capitalisation des expériences.

    Le Directeur des opérations pilote la mise en œuvre des opérations à l’échelle de l’association. A ce titre il encadre et anime le travail des chargé(e)s de mission et coordonne le travail opérationnel entre les équipes sièges et terrain.

    Le/la chargé(e) de mission Citoyenneté & Territoires est en charge d’assurer la cohérence, la qualité et le développement des interventions d’ID dans son domaine thématique et sur la base d’une répartition géographique définie avec la 2nde chargée de mission Citoyenneté & Territoires déjà en poste. De façon transversale sur toute la thématique il/elle assure et anime le volet capitalisation.

    Actuellement, 1 projet est en cours au Bénin, 1 aux Comores, 2 au Congo-Brazzaville, 3 en Haïti, 1 à Madagascar et 2 au Tchad. Certains des projets sont directement mis en œuvre par des partenaires locaux d’ID (Bénin, Comores et Haïti pour l’un d’entre eux). Les axes d’interventions d’ID en matière de Citoyenneté & Territoires sont : 1) l’appui aux processus de décentralisation ; 2) la structuration des dynamiques de territoire ; 3) la participation citoyenne notamment des populations exclues et/ou discriminées à la vie publique.

    Descriptif du poste

    En tant que chargé/e de mission, vous assumerez les responsabilités suivantes sous la responsabilité du Directeur des Opérations et en lien avec la 2nde chargée de mission Citoyenneté & Territoires :

    1.Animer la réflexion pour la définition de la stratégie d’ID dans le domaine thématique concerné et assurer sa mise en œuvre, élaborer la programmation opérationnelle et financière annuelle en lien étroit avec les Directeurs/trices-pays, les autres thématiques, la Direction financière et la Direction générale.

    2.S’assurer de la qualité technique des projets d’ID dans le champ thématique Citoyenneté & Territoires : vous appuyez techniquement les équipes terrain sur les problématiques Citoyenneté & Territoires (appui-conseil, formation, validation des documents-clefs, mise à disposition de ressources), mettez à disposition des outils méthodologiques, proposez des innovations. Vous participez au suivi technique et l’évaluation de projet en lien étroit avec les équipes-terrain. Vous participez à la recherche de financement et au recrutement des équipes.

    3.Développer l’expertise d’ID sur la thématique Citoyenneté & Territoires : vous mettez en œuvre la stratégie de capitalisation de l’ensemble de la thématique, animez des temps collectifs autour de la capitalisation (avec les équipes terrain, entre pairs..), rédigez des livrables et en assurez la diffusion. Vous appuyez les équipes terrain et assurez une veille technique et documentaire.

    4.Participer au développement de la notoriété d’ID sur la thématique Citoyenneté & Territoires : vous allez à la rencontre des acteurs clefs et animez la relation d’ID avec ces réseaux spécialisés. Vous participez à des évènements (ateliers/séminaire), assurez la diffusion d’informations et la communication concernant la thématique Citoyenneté & Territoires.

    5.Réaliser des prestations de services : vous assurez une veille et en fonction des opportunités vous répondez aux offres et assurez des missions de prestation de service.

    Lieu de vie

    Le poste est basé à Poitiers, au siège de l’ONG, avec des déplacements ponctuels sur Paris, Bordeaux et dans d’autres villes françaises ou européennes en fonction des besoins.

    Le poste prévoit des missions de terrain régulières, en appui aux activités des équipes ou dans le cadre d’activités directes auprès d’organisations partenaires ou du réseau. 3 à 4 missions de 12 à 15 jours en moyenne sont à prévoir par an (intégrant de possibles prestations de services), notamment dans les pays suivants : Bénin, Comores, Congo-Brazzaville.

  • Expérience demandée :

    Exigé :

    • Expérience significative en gestion de projet dans un pays en voie de développement ;
    • Expérience significative en appui aux processus de décentralisation, en développement local, en aménagement du territoire dans un PVD.
    • Fortes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles.

    Souhaité :

    • Expérience dans la conduite de projets de promotion et de protection des droits humains.
    • Expérience des démarches/outils utilisés dans le cadre de programme de développement local.
    • Expérience en conduite et animation de démarches de capitalisation

     

    Contrat salarié : CDI salaire selon profil ; Complémentaire santé, prévoyance, et Plan d’Epargne Entreprise.

    Pour postuler : Envoyer votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • 20 Decembre 2018 [Haïti] Référent/e Technique Santé

  • Détail de l'offre :

    Poste salarié à pourvoir à partir de février 2019. Départ sur le terrain après une semaine de briefing au siège

    L’ONG

    Initiative Développement (http://www.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 19 projets de développement dans 5 pays. Budget 2018 : 5 M € ; Effectifs : 17 personnes siège, 130 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID en Haïti

    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord-Ouest, considérée comme l’une des plus défavorisées du pays et située à 7 heures de route de Port au Prince. Elle y conduit 2 programmes actuellement dans le domaine de la santé et du développement local, en appui à 7 communes du Nord-Ouest. Toutes ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : structures de santé, mairies et autres collectivités territoriales, services déconcentrés de l’Etat, société civile, l’ONG partenaire haïtienne ADEMA ; ainsi que les autres ONG internationales présentes sur le territoire.

    ID intervient depuis ses débuts dans le domaine de la santé, en étroite collaboration avec la Direction Sanitaire du Nord-Ouest (DSNO) et les UCS (Unités Communales de Santé), en particulier celles de Jean-Rabel et de Bombardopolis. ID a appuyé des projets d’accès aux soins pour tous ; de Prévention de la Transmission Mère-Enfant ; de VIH/Sida ; de sécurité alimentaire et nutritionnelle, d’éducation à la santé, de formation du personnel soignant et des agents communautaires dans les centres de santé, de construction/ réhabilitation de CDS, d’appui à la création d’une banque de médicaments…

    Présentation du programme

    Le programme Santé – nutrition a repris en Haïti depuis 2013, d’abord sur la nutrition, pour évoluer progressivement vers une approche plus large et intégrée, incluant : santé maternelle et infantile (SMI), santé sexuelle et reproductive (SSR), nutrition, le tout s’intégrant dans une approche horizontale de renforcement du système de santé dans le Département du Nord-Ouest – en lien également avec la sécurité alimentaire.

    Le projet « RenFORcement du Système de Santé et des acteurs du Nord-Ouest face à la malNUTrition » (FORSNUT), est mené conjointement par ID, chef de file, en partenariat avec MDM-Canada, dans les 10 communes du Nord-Ouest.

    Ce projet (bénéficiant de financements de l’Union Européenne - UE) couvre la période 2019 à début 2022. Il vise à contribuer à la réduction du taux de prévalence de la malnutrition globale des enfants de moins de 5 ans et des femmes en âge de procréer dans le département du Nord-Ouest. Plus spécifiquement, il a pour objectif de renforcer la résilience du système de santé et des acteurs du Nord-Ouest face à la malnutrition. La dimension d’accompagnement des acteurs est importante : s’inscrire dans les dynamiques locales, promouvoir le rapprochement et la collaboration entre les acteurs, et leurs responsabilités. Il se déroule tant au niveau local, que départemental et central.

    Au-delà de ce projet, les orientations d’ID dans le domaine de la santé en Haïti sont notamment de : 1) poursuivre et renforcer ce Programme Santé de manière toujours plus pertinente et intégrée, à travers de futurs financements à chercher ; 2) renforcer la présence et la pertinence d’ID sur les questions de santé au niveau départemental et national ; 3) pouvoir répondre à des missions techniques plus ponctuelles dans le secteur.

    C’est dans ce contexte que s’inscrit le poste de Référent(e) Technique Santé.

    Vos missions :

    Le/la Référent/e Technique Santé travaille sous la responsabilité directe de la Coordinatrice Programme Santé (CPS). Il / elle travaille en lien avec l’équipe du programme Santé d’ID, les organisations partenaires (notamment MdM-C), les partenaires institutionnels (Directions – Ministères), ainsi que l’Assistance Technique Nutrition de l’UE à Port-de-Paix. Il/elle peut être amené/e à travailler en lien direct avec le Directeur Pays (DP), et le Pôle Santé au siège.

    Principales responsabilités :

    1. Apporter une expertise technique transversale sur le Programme Santé : Appui technique, opérationnalisation et suivi-évaluation 

    - Développer les axes qui lui incombent dans le projet : en particulier 1) l’appui-renforcement à la Direction Sanitaire du Nord-Ouest ; 2) l’appui au renforcement du Système d’Information Sanitaire ; 3) l’appui au renforcement du circuit des intrants ;

    - Participer au développement des messages de promotion à la santé et de prévention avec les partenaires institutionnels et les équipes (sensibilisation, IEC, etc.) ;

    - Contribuer au système de monitoring/évaluation et au suivi des indicateurs en lien avec le Responsable Programme, la Coordinatrice Programme, et le Pôle Santé au siège.

    2. Développer la communication, les partenariats et les réseaux 

    - Participer activement aux réunions le concernant, ainsi qu’à des activités de plaidoyer (conférences, émissions, ateliers pluri-acteurs, etc.) ;

    - Contribuer à l’élaboration des supports de communication externe (bulletin d’information, dépliants, etc.)

    - Assurer de bonnes relations avec les représentants institutionnels bénéficiaires, partenaires, autorités locales, en collaboration avec la Coordinatrice Programme Santé et dans le respect de la stratégie d’ID.

    3. Participer à la Stratégie Opérationnelle et financière du programme Santé

    -Etre force de proposition pour le développement et les orientations du Programme Santé ; 

    - Collaborer en interne et externe, dans une logique plurisectorielle et pluri-acteurs, sur les thématiques Santé prioritaires en Haïti ;

    - Contribuer à la recherche active de financements et à l’élaboration d’offres (projets, prestations santé en Haïti ou d’autres pays au service d’ID, termes de références d’enquêtes / études) ;

    - Etre disposé à participer à des missions de prestation ponctuelle et technique dans le secteur de la Santé, ensemble avec les collègues de l'équipe ID.

    4. Contribuer activement à la valorisation et diffusion des savoirs.

    - Contribuer si besoin aux chantiers de capitalisation santé transversaux menés par et/ou en collaboration avec le Pôle Santé et la Chargée de Capitalisation au siège ;

    - Réaliser et/ou participer à la réalisation des livrables de capitalisation ;

    - Participer à la diffusion des enseignements/savoirs issus de l’expérience.

    NB : De manière générale, le/la Référent/e Technique Santé pourra être amené/e à s'impliquer sur toutes autres tâches et apporter son expertise en lien avec son poste dans le Programme Santé, à la demande de la Coordinatrice Programme et/ou du Directeur Pays en fonction des besoins de la mission.

     

    Cadre de travail :

    Le/la RTS sera basé/e principalement dans les locaux du partenaire MDM Canada à Port-de-Paix, dans le département du Nord-Ouest, avec des déplacements très fréquents à Port au Prince (> 6heures de route), et dans le Nord-Ouest (1 à 4 heures de piste selon les lieux). L’équipe du programme Santé est basée principalement à Jean Rabel (à 1h30 de Port-de-Paix), et dispose d’une base secondaire à Bombardopolis (1h30 de piste plus loin). Les liens seront nombreux entre les équipes (ID, MDM Canada) sur les différentes zones.

    Vous serez supervisé(e) par la Coordinatrice du Programme Santé (CP), basée à Jean Rabel qui assure la coordination de l’ensemble du programme santé sur le Nord-Ouest.

    Vous serez en lien avec le Directeur Pays (DP). Le DP assure un suivi régulier sur le programme et porte la stratégie d’ID en Haïti. Il est responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID en Haïti (cohérence entre les programmes, respects des engagements…). Le DP est responsable du cadre RH et de la sécurité des équipes d’ID en Haïti.

    La responsable du Pôle Santé, basée à Poitiers, appuie l’équipe sur les aspects techniques et stratégiques. Elle réalise au moins une mission d’appui par an. Vous serez en lien régulier avec elle (au moins mensuellement).

    Cadre de vie

    Le poste est basé à Port-de-Paix, ville d’environ 140 000 habitants. Bien que chef-lieu du département du Nord-Ouest, la ville est mal structurée et les services sont rudimentaires. Les loisirs sont limités en ville ; ils sont plutôt à chercher dans les zones alentours du département, avec des paysages assez divers : randonnées possibles tant dans les aires montagneuses et boisées, que les zones rurales semi-arides, Ile de la Tortue, quelques belles plages (dont l’unique spot de kitesurf dans le pays).

    D’un point de vue sécuritaire, Port-de-Paix subit généralement moins les tensions que certaines autres grandes villes du pays, et reste relativement sûre, à condition de respecter les précautions d’usage. Les consignes de sécurité ID ne sont pas des plus contraignantes et sont adaptées à la vie locale ; toutefois elles devront être scrupuleusement respectées selon le contexte du moment. Les déplacements entre le Nord-Ouest et Port-au-Prince (tout comme vers les autres zones) s’effectueront en voiture. La durée du voyage est d’environ 6h. Un logement de passage ID est disponible à Port-au-Prince (chambre, cuisine).

    Enfin, on note la présence d’autres ONG internationales dans la ville (et le département), avec notamment quelques expatriés.

  • Expérience demandée :

    Profil

    - Formation médicale/paramédicale ;

    - Expérience en santé publique, renforcement du système de santé (RSS), (Connaissances du système de santé haïtien est un plus) ;

    - Au moins trois ans d’expérience confirmée dans des projets de Santé ;

    - Capacité à accompagner et former les collaborateurs, expérience en andragogie/ compagnonnage ;

    - Expérience souhaitée dans la méthodologie de suivi et évaluation, dans la rédaction de projets, la recherche de financements ;

    - L’expérience dans la définition, et la réalisation d’enquêtes/études est un plus ;

    - Excellentes capacités rédactionnelles, capacités de synthèse et connaissance du paquet Office ;

    - Excellente maîtrise du français, parlé et écrit (le créole est un atout) ;

    - Expérience dans les pays en développement, une expérience en Haïti constitue un atout important

    Conditions :

    Poste salarié en CDD d’usage ; engagement souhaité sur 2 ans. Rémunération brute de 1498 à 1790 euros selon profil à l’embauche. Indemnité de vie mensuelle de 800 USD avec complément en fonction de la situation familiale. Logement à la charge du salarié.

    Assistance, couverture médicale complète, retraite (sous réserve des conditions fixées par la CFE) et prévoyance décès et invalidité.

    Si cette offre vous intéresse, envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse suivante AVANT le 10 JANVIER 2019: recrut144@id-ong.org

    Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur réception.

  • 04 Novembre 2018 Directeur/trice Pays Comores

  • Détail de l'offre :

    Poste salarié à pourvoir sur le terrain idéalement  le 15 décembre  après un briefing au siège.   
     
     
    L’ONG Initiative Développement www.id-ong.org est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2018 : 4 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.  
    L’union des Comores, composée de trois îles, Grande Comores, Anjouan et Mohéli, fait partie des Pays les Moins Avancés (PMA). En 2015 le pays était classé 159ème sur 187 (PNUD), 45% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Le secteur agricole emploie 80% de la population active (36% du PIB) mais n’est concentré que sur trois produits de rente (vanille, girofle et ylangylang) représentant 70% des exportations. Anjouan est l’île comorienne la plus touchée par la pauvreté et le sous-développement et fait face à un important exode de sa population.
    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, ministères…) et à l’émergence d’acteurs de développement. Actuellement, l’association est principalement présente sur l’île d’Anjouan, où elle conduit 4 programmes dans les domaines de l’accès à l’eau et des énergies renouvelables. Les équipes d’ID sont constituées d’une quarantaine de personnes, dont 9 expatriés, répartis sur 3 sites : Mutsamudu, Ouani et Domoni.  


    En tant que Directeur/trice pays ID Union des Comores, le/la collaborateur/trice aura les responsabilités suivantes :
     
    - Définition et mise en œuvre de la programmation ID Union des Comores définie pour 2019 et définition des orientations stratégiques pour les années à venir. - Encadrement et animation des équipes ID en Union des Comores (aujourd’hui : 30 salariés locaux et 9 expatriés). Plus spécifiquement le/la DP encadre et appuie les responsables de programmes (actuellement 4) ainsi que l’administratrice pays. Il/elle est également responsable de la sécurité des équipes d’ID et du respect de la politique RH définie par le service RH du siège et par la direction pays. - Responsable de la bonne mise en œuvre des programmes d’ID (programmation, suivi et évaluation) en Union des Comores, en lien avec  la direction des opérations et les services basés au siège. - Responsable du financement des activités d’ID en Union des Comores au niveau local et international, en lien avec la direction des opérations et la direction financiaire au siège.
    Initiative Développement – Annonce DP  Comores - Octobre 2018
     
    - Il/elle  porte la stratégie d’ID en matière de renforcement et d’émergence de partenaires (en lien avec le pôle partenariat), représente ID, est responsable de la gestion des partenariats dans la continuité et, en supervision des responsables de programme. Il/elle assure la cohérence des relations d’ID avec ses partenaires aux Comores et en océan indien.
    La direction pays ID Union des Comores a été créée en janvier 2017 avec aujourd’hui un volume d’activité d’environ 1M d’euros. Pour l’année à venir, les enjeux en Union des Comores porteront essentiellement sur :
    - Le développement de la stratégie, en lien avec la direction d’ID, autour des orientations envisagées à plus ou moins long terme d’ID dans l’Océan Indien : extension des zones d’intervention aux Comores et sur Madagascar, nouvelles thématiques d’intervention (biodiversité, gestion des déchets), etc. - La consolidation de la direction pays  avec le renforcement des liens avec institutions et bailleurs de fonds sur Moroni et à Madagascar, la poursuite des avancées en matière de structuration de la mission : suivi admin/fin, cadre de GRH... - La recherche de financement pour la consolidation des activités en cours ainsi que le développement de nouveaux programmes. - L’identification de nouveaux partenaires locaux et la consolidation des partenariats existants. - Le renforcement des liens avec les institutions à différents échelons (régionale, communale, gouvernementale et en Océan Indien).
    Le/la DP est appuyé dans l’exercice de ses responsabilités :  
     
    - Il/elle est supervisé par le Directeur Général qui anime le travail entre les équipes siège et terrain,  - Le Directeur des Opérations coordonne la mise en œuvre des opérations. - Les chargés de missions thématiques assurent le suivi technique des programmes et la gestion des connaissances (capitalisation).  - Les services support accompagnent en contrôle de gestion, RH et Communication.  
    Le/la DP est présent au siège 3 semaines par an lors de semaines regroupant les autres Directeurs pays d’ID afin de favoriser le travail d’équipe.  
     
    Lieu de vie  
     
    Le poste est basé à Moroni, capitale du pays basée sur l’île de Grande Comores. Le poste a tout récemment été repositionné en capitale afin de permettre une plus grande proximité avec les autorités, les principaux bailleurs ainsi que pour favoriser la mobilité du / de la DP dans l’Océan Indien et notamment sur Madagascar.
     
    Des déplacements réguliers sur Anjouan sont évidemment à prévoir, au moins une semaine par mois. Les déplacements dans l’archipel peuvent s’effectuer en bateau ou en avion. Les déplacements interîles sont parfois longs et chaotiques (retards, annulations de vol).

  • Rémunération : Salaire brut entre 2095 et 2695 € bruts selon profil ; Indemnité de vie mensuelle de 840 € par mois modulable selon situation familiale. Couverture médicale et sociale complète : CFE, retraite, mutuelle, prévoyance 2 A/R par an (avec à chaque fois une
  • Expérience demandée :

    Plus de 5 ans d’expérience professionnelle ; 4 ans sur des postes en responsabilité exigés : Gestion de projet, management d’équipe, mobilisation et gestion de fonds.
     
    Formation et ou expérience en gestion de projet dans la mise en place et l’accompagnement de filières (commerce, artisanat, agro) serait un plus.

  • 03 Decembre 2018 [Haïti] Coordinateur : Appui à la Gouvernance Décen...

  • Détail de l'offre :

    L’ONG

    Initiative Développement (www.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des dynamiques locales à travers l’amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 6 pays. Budget 2018: 5.5 M € ; Effectifs : 17 personnes siège, 130 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    Le nouveau projet stratégique d’ID (2018-2022) met l’accent sur l’accompagnement des dynamiques de territoires et des acteurs qui les portent. Il s’inscrit ainsi dans la suite des développements des dernières années, qui ont permis à ID de renforcer son expertise grâce notamment à un Pôle Partenariat, Autonomisation et Renforcement des Acteurs (PAR), et à un Pôle Citoyenneté et Territoires (PCT).

     

    ID et le développement local en Haïti

    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord-Ouest, considérée comme l’une des plus défavorisées du pays. Elle y conduit 2 programmes actuellement dans le domaine du développement local et de la santé, en appui à 7 communes. Ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : mairies et autres collectivités territoriales, services déconcentrés de l’Etat, société civile, l’ONG partenaire ADEMA, structures de santé, etc ; ainsi que les autres ONG internationales présentes sur le territoire.

    En particulier, le programme Développement Local d’ID a connu un essor progressif depuis 2011, avec des financements français et européens, et une présence de plus en plus marquée, non seulement au niveau local et départemental, mais aussi central (ministères et autres acteurs). Ce programme, toujours en cours dans le Nord-Ouest, vient encore d’être reconnu pour sa pertinence et ses résultats par une récente évaluation externe.

    Présentation du programme Pagode et du consortium

    Le Programme d’Appui à la Gouvernance Décentralisée (PAGODE) est financé et porté par le bureau de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) suisse en Haïti. ID et ses partenaires (CROSE, GRAMIR, IRAM, ITECA) viennent d’être retenus pour mettre en œuvre la première phase de 4 ans de ce programme (2018-2022. 7,5M Francs Suisses). Il s’agit d’un programme d’envergure, sur 3 départements (Sud-Est, Sud, Grand’Anse), proposant une approche centrée sur la gouvernance locale. Le programme interviendra prioritairement au niveau des communes, en cherchant à mettre les autorités locales et la société civile au cœur de l’action (à travers notamment des accords de partenariat avec les acteurs locaux, leur participation et implication, leur responsabilité dans la mise en œuvre, et l’accompagnement par le consortium). Le programme interviendra également au niveau départemental (implication des services techniques déconcentrés, développement des liens intersectoriels, dialogue et synergies), et au niveau central (forte implication du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, ainsi que des autres ministères et institutions). L’équipe appuiera également la conception et mise sur pied d’un fonds d’investissement local. Tout au long des 3 phases, le programme visera une montée en puissance progressive de la décentralisation, en s’appuyant sur les acteurs eux-mêmes, et en cherchant une forte coordination et implication à tous niveaux.

    Le consortium est donc composé d’ID comme chef de file ; de 3 organisations haïtiennes renommées dans le secteur (CROSE, GRAMIR, ITECA), qui interviendront chacune au niveau d’un des trois départements concernés ; et de l’IRAM, association française qui travaillera au niveau central en lien étroit avec les ministères concernés par la décentralisation. Le consortium ainsi composé entend mettre en œuvre ce programme de manière collective et co-construite, à travers un partenariat soudé et engagé.

    Vos missions :

    Vous aurez la responsabilité d’assurer la bonne conduite du programme, sa coordination et gestion (planification, suivi et gestion des ressources et des axes de programme), ainsi que sa représentation externe et les relations avec les partenaires stratégiques du secteur.

    Ce poste requiert prioritairement un fort sens de l’accompagnement partenarial, une excellente capacité de coordination des acteurs, une capacité d’analyse et vue d’ensemble sur le programme, et une vision de développement local à long terme, en vue de faire progresser la décentralisation dans le pays.

    Principales responsabilités :

    1. Participer à la définition et piloter la mise en place du cadre du programme (conventions, manuel de procédures et outils, respect des règles du bailleur, etc), ensemble avec les partenaires, et s’assurer du respect des engagements de chacun.
    1. Conduire le programme :

    - préparer les réunions de pilotage stratégique et de coordination du consortium et en assurer le suivi ;

    - développer le programme dans le sens des décisions et orientations prises ;

    - avoir une vue d’ensemble du programme, et s’assurer de l’implication des partenaires et parties prenantes, chacune à leur niveau.

    1. Coordonner les axes et les actions de projet. S’assurer de la planification conjointe des actions et des résultats par les partenaires, de leur suivi et mise en œuvre cohérente par rapport aux objectifs du programme.
    1. S’assurer de la bonne mise en œuvre du programme conformément au budget établi, en collaboration avec le Responsable Administratif et Financier d’ID, qui assure à son tour ce suivi budgétaire avec les responsables financiers des organisations partenaires.
    1. Assurer le reporting narratif du programme, en coordination avec les partenaires.
    1. Assurer l’échange d’informations et la coordination à tous niveaux (partenaires du consortium ; partenaires externes ; pôles ID ; bailleur).
    1. Coordonner la mise en œuvre de la stratégie de capitalisation du programme, en lien avec les différents partenaires.
    1. Assurer la communication et de la visibilité du programme conformément au plan de communication défini par le consortium.
    1. Représenter le consortium et porter les dossiers au plus haut niveau, en lien avec les partenaires, le Directeur Pays (ID), les bailleurs.
    1. Participer aux réunions et groupes de concertation sur la gouvernance locale et, en certaines occasions, en (co)assurer le lead, en lien avec les référents techniques du programme (Décentralisation ; Renforcement organisationnel ; Gestion des Risques et Désastres ; Genre), le Responsable de l’Appui institutionnel (IRAM) et le Directeur Pays.

    Cadre de travail :

    Le poste est basé aux Cayes (département du Sud). Il s’agit de la base principale du programme, située au cœur des interventions des partenaires. Le lieu de travail sera situé dans les locaux du partenaire ITECA. Des déplacements fréquents seront effectués vers Port-au-Prince (ministères et institutions, bureaux centraux d’ID et des partenaires, DDC, etc), ainsi que sur le terrain (Sud-Est, Sud et Grand’Anse) pour le suivi du programme avec les équipes partenaires.

    Vous serez supervisé(e) directement par le Directeur Pays (DP) d’ID, basé à Port-au-Prince, dans le respect des orientations et stratégies décidées par le Comité de coordination du consortium, qui rassemble les partenaires et assure le pilotage stratégique du Pagode. En tant que représentant du chef de file, le DP restera directement responsable du développement du programme, au même titre que les autres interventions d’ID en Haiti (cohérence entre les programmes, respects des engagements, cadre partenarial…). Le DP est responsable du cadre RH et de la sécurité des équipes d’ID en Haïti. Il assure l’interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes.

    Au sein du programme, vous serez en coordination et contact très régulier avec les responsables de terrain des partenaires, ainsi que les référents thématiques d’ID et des partenaires (Décentralisation ; Renforcement organisationnel ; Gestion des Risques et Désastres ; Genre).

    Le responsable administratif et financier (RAF) d’ID intervient en appui et contrôle du suivi financier, administratif et logistique des programmes : il est en lien régulier avec vous et avec les référents administratifs et financiers des partenaires du programme.

    Un accompagnement par les Responsables de Pôle au siège d’ID (Pôles PAR et PCT) est prévu, et au besoin avec les partenaires et les référents thématiques, pour appuyer les questions techniques, stratégiques, et la capitalisation ; ils effectueront également des missions en Haïti. Un briefing est prévu avec eux et l’équipe siège en début de mission.

    Cadre de vie

    Le poste est basé aux Cayes, chef-lieu départemental du Sud. La ville compte environ 150 000 habitants ; elle est située à 4h30 de route de Port-au-Prince. Elle dispose de divers services minimums de base. Les environs offrent diverses distractions : plages, mornes, cascades, grottes, etc.

    D’un point de vue sécuritaire, une attention élémentaire doit être observée, la situation politique et sociale pouvant parfois vite se tendre. Comme le reste du pays, la zone est vulnérable aux événements climatiques (ouragans, inondations...) et sismiques.

    Les déplacements vers les zones du programme ou vers Port-au-Prince s’effectueront avec la voiture de projet. Un logement de passage ID est disponible à Port-au-Prince (chambre, cuisine).

    Opportunités professionnelles envisageables pour le/la conjoint(e) notamment auprès d’autres ONG dans la zone.

     

    Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur réception. Date limite pour l’envoi des candidatures : 4 janvier 2019.

    Seul(e)s les candidat(e)s dont les dossiers sont présélectionnés seront contacté(e)s pour un entretien au cours de la deuxième quinzaine de janvier.

     

  • Rémunération : Conditions : Poste salarié en CDD d’usage ; engagement souhaité sur 2 ans. Rémunération selon grille salariale d’ID, dans la catégorie de Coordinateur de programme et selon expérience démontrée. Assistance, couverture médicale complète, retraite (sous ré
  • Expérience demandée :

    – Master endroit, sciences politiques, sociologie, aménagement du territoire, économie, etc

    – Minimum 10 ans d’expérience professionnelle exigée dont 3 ans en gestion de partenariat / consortium

    – Expérience en gestion de projet de développement dans les pays du Sud

    – Expériences consistantes avec les autorités locales, les institutions de l’Etat et les organisations de la société civile

    – Sens des relations, du partenariat et de l’accompagnement des acteurs

    – Excellentes capacités de coordination, de communication et d’analyse

    – Expérience précédente en Haïti et bonne connaissance du contexte haïtien

    – Maitrise du français et idéalement du créole haïtien

  • Candidature spontanée

    Merci d'adresser votre curriculum vitaë accompagné d'une lettre de motivation à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.