Accueil > Particuliers - Liste des offres

Liste des offres

04 Fevrier 2018 Comptable - Assistant/e RH

  • Détail de l'offre :

    Poste en CDI basé au siège de l’association, à Poitiers, à pourvoir au 01/04/2018 pour permettre une passation avec l’actuelle titulaire du poste.


    La structure : L’ONG Initiative Développement (http://www.id-ong.org) est une association de solidarité internationale (ONG) spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base : santé, éducation, eau, agriculture, énergie... Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 6 pays.

    Le budget d’ID s’élevait en 2017 à 4 M €. Les actions d’ID sont financées par une trentaine de bailleurs, majoritairement publics : Union européenne, Agence française de Développement…. L’équipe est constituée de 17 collaborateurs au siège (salariés volontaires et bénévoles), et d’environ 130 personnes dans nos pays d’intervention dont trente expatriés.

    Contexte du recrutement : remplacement pour départ à la retraite.

    Mission : Vous êtes responsable de la tenue de la comptabilité générale et analytique d’ID et de la production des états financiers annuels. Vous êtes chargé de la gestion sociale des ressources humaines et contribuez à l’administration de l’association.

    Sous la responsabilité du directeur financier d’ID, vous travaillez en relation étroite avec l’équipe du service finance composée de 2 contrôleur de gestion ainsi qu’avec le personnel financier sur le terrain. Sur le volet RH de votre poste, vous travaillez en lien avec la RRH et vous êtes en contact avec tout le personnel expatrié et siège.

    En tant que Comptable, assistant/e RH, voici les responsabilités qui vous seront confiées :

    - Comptabilité générale et analytique de l’association : tenir les journaux de saisie, préparer la clôture annuelle des comptes de l’association, établir les états financiers, produire les états de gestion récapitulatifs annuels, fournir à la demande les états analytiques nécessaires à l’élaboration des rapports financiers aux bailleurs…

    - Gestion financière au quotidien : mettre à jour le tableau prévisionnel de trésorerie, effectuer les placements de trésorerie, préparer les règlements et effectuer les virements bancaires, gérer les différentes caisses…

    - Gestion administrative : suivre les contrats d’assurance, assurer les relations avec l’administration fiscale, réaliser le rapprochement entre la comptabilité et la base de données Donateurs, assister le CA…

    - Gestion sociale des RH  : Préparer des informations nécessaires au cabinet chargé d’établir les bulletins de paye et les contrôler une fois établis, assurer le suivi administratif et social du personnel (constitution du dossier personnel, adhésions, visites à la médecine du travail, suivi des congés, clôture du contrat), assister la RRH sur des dossiers RH spécifiques.

  • Expérience demandée :

    Profil

    Formation spécialisée en comptabilité générale et analytique. Connaissance du logiciel SAGE.

    Une première expérience professionnelle est exigée (expérience acquise en alternance acceptée)

    Expérience en gestion de la paye fortement souhaitée. Connaissances de base en droit social et droit du travail. Capacité à aller chercher l’information et à l’expliquer, la diffuser.

     

    Conditions 

    Poste en CDI, à 90 % (31.5 heures) ou à temps plein (35 h), statut non cadre

    Rémunération grille de rémunération d’ID et profil, de 1800 à 1950 € bruts

    Complémentaire santé avec Malakoff Mederic ; Plan Epargne Entreprise

  • 21 Mai 2018 DIRECTEUR/TRICE

  • Détail de l'offre :

    L’ONG

    Initiative Développement est spécialisée dans le renforcement de capacités locales (organisations de la société civile, collectivités territoriales, services déconcentrés de l’Etat, autres acteurs économiques et sociaux) pour l’amélioration de services de base - santé, éducation, eau, agriculture, énergie… - et, de plus en plus, le renforcement de dynamiques locales de développement. ID intervient actuellement dans le cadre de 20 programmes, dans 5 pays d’Afrique sub-saharienne et en Haïti.

    Budget 2018 : 5.5 M € ; effectifs : 22 personnes au siège actuellement, et 130 sur le terrain.

    Créée en 1994, ID est basée à Poitiers.

     

    RESPONSABILITES PRINCIPALES

    Sous l’autorité du Conseil d’Administration, le /la Directeur/trice assure

    - La mise en œuvre du projet stratégique dans le respect du projet associatif

    - Le pilotage opérationnel et financier de l’Association

    - L’encadrement des équipes siège et terrain (4 directeur pays, 5 responsables de pôle et 3 responsables de service en direct)

    - La représentation externe de l’Association

     

    PRINCIPAUX ENJEUX
    Au terme d’une période de renforcement de sa structuration, l’association doit développer son activité à un niveau qui lui permette de valoriser cet investissement.

     

    Ces enjeux sont en lien avec le projet stratégique 2018-2022 :

    -          Acquérir une dimension régionale et favoriser un ancrage territorial de l’association

    -          Développer un projet France

    -          Diversifier et augmenter les fonds privés (collecte, fondations)

    -          Faire évoluer ID vers une organisation souple, apprenante, innovante.

    -          Passer d'une posture projet à une posture d'accompagnement

     

    PROFIL 

    Diplômé€ de l’enseignement supérieur - niveau master minimum.

    Manager confirmé(e) (ayant exercé des fonctions de direction et de management dans plusieurs structures), sachant prendre des décisions.

    Expérience d’au moins dix ansdans le secteur de la solidarité internationale, à des postes de direction – direction générale, direction de pays ou de départements.

    Excellentes capacités d’animation et de travail en équipe ; aptitude à nouer des relations positives.

    Sens de l’organisation et de la rigueur.

    Vision stratégique, compétences en conduite de changement et d’expérimentation.

     

    AUTRES INFORMATIONS CONCERNANT LE POSTE

    Poste en CDI, basé à Poitiers.

    Nombreux déplacements en France (Paris et Région Nouvelle Aquitaine) et à l’étranger.

    Poste à pourvoir idéalement en juillet 2018 pour permettre uen passation avec l’actuel directeur

    Salaire : à préciser selon le profil.

     

     

    Pour candidater, envoyez votre CV et LM à l’adresse suivant e : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • Rémunération : Selon profil
  • 15 Mai 2018 Coordinateur.trice de projet agroforesterie Programme ...

  • Détail de l'offre :

    Mission en statut volontaire à pourvoir au 24 Septembre 2018 après une semaine de briefing au siège et la formation au départ organisé par le SCD.


     

    L’ONG Initiative Développement ww.id-ong.org est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement principalement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 5 pays. Budget 2018 : 5,5 M € / ; Effectif : 22 personnes au siège / 130 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, ministères…) et à l’émergence d’acteurs de développement.

    L’ONG Dahariwww.daharicomores.org, façonne des paysages durables et productifs avec les communautés comoriennes. Née en 2013, Dahari a quatre domaines d’intervention clés : le développement rural, la gestion des ressources naturelles terrestre et marines ainsi que la conservation de la biodiversité. Dahari compte plus de 60 employés et bénéficie de plus de 30 partenaires techniques et financiers internationaux.

    Projet agroforesterie Mwiri Wangu et projet Filière Ylang-ylang et Distillation À Foyer Économe (FY-DAFE).

    L’Union des Comores, indépendante depuis 1975, fait partie des pays les moins avancés. Près de 65% de la population vit avec moins de deux dollars par jour.. Parallèlement la dégradation croissante de l’environnement est également une problématique préoccupante.

    Le couvert forestier est soumis à de fortes pressions, entrainant la disparition de 8% de sa surface chaque année.En Union des Comores, environ 90% de la production d’huiles essentielles d’ylang-ylang est réalisée sur des alambics artisanaux fonctionnant au bois. La distillation contribue à hauteur de 10 à 15% du déboisement. La production de 3kg d’huile essentielle d’ylang-ylang sur un foyer traditionnel nécessite la consommation de 1 tonne de bois.

    L’huile essentielle d’ylang-ylang représente aujourd’hui 15 à 20% des recettes d’exportations de biens du pays. Très prisée par l’industrie cosmétique internationale et plus spécifiquement française, les Comores en sont le premier exportateur au monde. Les acteurs de l’amont de la filière (distillateurs, cueilleuses et producteurs-productrices de fleurs) représentent à Anjouan ou Mohéli, environ 10% de la population active. L’ylang-ylang est donc une filière stratégique pour les Comores. Cependant, alors même que cette filière de rente représente une manne économique pour le développement des Comores, elle n’en représente pas moins un danger pour son environnement.

    Depuis 2013, Initiative Développement (ID) travaille aux Comores sur le projet Filière Ylang-ylang – Distillation à Foyer Économe. Ce projet consiste à renforcer la filière ylang-ylang et à la rendre plus durable, notamment via la mise à disposition d’équipement d’efficacité énergétique. La technologie Unités de Distillation à Foyer Économe (UDAFE) développée par ID a fait ses preuves : elle permet de réaliser une économie de bois entre 50% et 70%. Elle est facilement appropriable par les distillateurs artisanaux et relativement peu coûteuse.

    Le projet entend non seulement contribuer à la baisse de la consommation mais également à l’augmentation de la production de bois-énergie. C’est pourquoi lors de la seconde phase (2016-2019) le projet met en œuvre, en partenariat avec l’ONG comorienne Dahari, un volet d’activités visant le renouvellement de la ressource en bois via des actions de reboisement et la diffusion de pratiques durables de gestion de la ressource. L’approche est participative et communautaire.

    C’est dans ce cadre que s’inscrit le présent projet dont les activités ont commencé en Décembre 2016. Lors de la première année du projet, une première mobilisation d’acteurs a été effectuée et une première campagne de reboisement a eu lieu. Il s’agira à partir de Septembre 2018 de renforcer la mobilisation des acteurs déjà touchés et d’étendre le nombre d’acteurs impliqués et de parcelles reboisées. L’enjeu pour les années à venir se concentre sur le renforcement de l’approche participative et de l’augmentation de l’impact qualitatif et quantitatif du projet.

    ID assure la maîtrise d’ouvrage et le portage administratif de ce projet. La maîtrise d’œuvre est assurée par Dahari. Le pilotage stratégique du projet est assuré par un comité de pilotage conjoint Dahari – ID.


    VOTRE MISSION

    1 – Projet Mwiri Wangu

    Sous la responsabilité directe du responsable de programme FY-DAFE et avec l’appui du Directeur Technique de Dahari. Et l’appui technique du pôle Énergie et Forêt d’ID, vous interviendrez en qualité de coordinateur.trice de projet agroforesterie.

    Vous avez les responsabilités suivantes (environ 75% du temps):

    La coordination des activités (opérationnelle et budgétaire) et des équipes dédiées au volet reboisement à Anjouan pour la mise en œuvre du volet reboisement du projet concernant notamment les activités suivantes :

    • L’élaboration d’une stratégie de mobilisation des acteurs et de méthodologies d’identification participative des espèces à planter, des modalités de production des plantules et des zones de plantation ;
    • La formation et la sensibilisation des acteurs de la filière aux bonnes pratiques : coupes sélectives, entretien, etc. ;
    • La planification des campagnes de reboisement et la mise en place des pépinières et de leurs suivis ;
    • L’organisation des campagnes de reboisement avec une importante participation des communautés ;
    • L’amélioration du système de suivi-évaluation du projet et sa mise en œuvre ;
    • La mobilisation d‘appuis techniques externes afin d'évaluer et maximiser les impacts environnementaux des différentes activités (reboisement, entretien, amendements, coupe sélectives...) et éditer un guide de bonnes pratiques.
    • La mise en place, avec deux groupes de distillateurs et leurs fournisseurs de fleurs et bois-énergie (producteurs/rices, cueilleuses et fournisseurs de bois-énergie) d’une campagne de reboisement pour produire de la biomasse énergie tout en intensifiant et en diversifiant les systèmes de production agroforestiers.
    • L’organisation d’un atelier entre les équipes ID, Dahari et le CIRAD afin (i) de capitaliser sur les expériences de chacun dans le domaine et les premières actions réalisées dans le cadre du projet FY-DAFE (i.e : diagnostique agraire, étude exploratoire et premières parcelles expérimentales prévues au premier trimestre 2017) (ii) d'affiner la stratégie (iii) réorienter les activités si nécessaire.
    • Vous aurez sous votre responsabilité directe deux animatrices qui composent l’équipe à temps complet dédiée à la maîtrise d’œuvre de ce projet.

    L’appui au responsable de projet FY-DAFE via :

    La contribution à la rédaction de documents de capitalisation et de rapport d’activités, la contribution à des études ponctuelles. Le.a coordinateur.trice du projet agroforesterie organisera son travail afin de prévoir une présence effective dans les bureaux d’ID de 25% de son temps.

    2 – ID Comores

    Vous interviendrez également en appui à la direction d’ID Comores (environ 25% du temps) pour :

    Le développement de nouvelles activités dans le domaine de l’agroforesterie en fonction des demandes d’appuis exprimées par les projets d’ID aux Comores.

    Pour mener à bien votre mission vous vous appuierez sur :

    Une équipe ID composée de 1 responsable de programme expatrié et 1 responsable technique, 3 animateurs terrains et d’un chauffeur logisticien.

    Une équipe Dahari composée de 1 directeur technique, 1 responsable des programmes, 1 responsable du volet gestion des ressources naturelles, 1 responsable du volet agro, 1 technicien à temps partiel et 2 animatrices à temps complet sur le volet agroforesterie.

    Des documents de capitalisation ID déjà réalisés portant sur les aspects techniques de la distillation, ainsi que sur une étude approfondie de la filière et de la base de données actualisée annuellement. Des documents de capitalisation de Dahari sur l’approche communautaire notamment en matière de gestion de bassin versant aux Comores.

    Le pôle Énergie et Forêt basé au siège qui apporte un appui technique aussi bien sur les aspects techniques (R&D, énergie, forêt..), la valorisation carbone du projet que sur la structuration de la filière. Le pôle intervient lors de missions d’appuis ou à distance sur des outils, des méthodologies, le suivi évaluation, la capitalisation.


    Lieu de vie

    Le poste est basé à Mutsamudu, principale ville de l’île d’Anjouan. Reliée en liaison directe par avion et par bateau à Mohéli, Mayotte et Moroni. L’île propose un environnement de vie très calme et sécurisé. Il existe une Alliance Française qui propose quelques animations culturelles, ainsi que quelques lieux de rencontre ou associations pour développer une vie sociale. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (randonnée, snorkeling et baignade).

    L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu partout. L’accès à la 4G est disponible de manière stable.

    Il convient de signaler l’absence de véritables structures hospitalières sur l’île d’Anjouan.


    Expériences / Formation du candidat

    • Formation en agronomie et/ou foresterie bac +5 et/ou expériences professionnelle significatives ;
    • Connaissances et/ou expériences des approches participatives / mobilisation communautaire ;
    • Expérience dans le management d’une équipe souhaitable ;
    • Une première expérience dans les Pays En Développement (PED) ;

    Conditions

    • Contrat statut volontaire
    • Durée : 2 ans
    • Poste basé à Mutsamudu
    • Indemnités de vie : Entre 810 et 1053 € selon profil (à partir de 5 ans d’expérience professionnelle)
    • 1 voyage A/R sur 12 mois de mission
    • Assurance rapatriement, couverture médicale (mutuelle) et retraite (si statut VSI, sinon complément d’indemnité)
    • Logement à la charge du/de la volontaire

    Documents à envoyer : CV + lettre de motivation

    Email de la personne contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • Rémunération : Entre 810 et 1053 € selon profil
  • 08 Mai 2018 Chargé de missions Déchet et Assainissement

  • Détail de l'offre :

    Poste en statut volontaire à pourvoir dès que possible après une semaine de briefing au siège


    L’ONG Initiative Développement(http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement principalement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2015 : 3,6 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, ministères…) et à l’émergence d’acteurs de développement : CAP et MAEECHA, ONG comoriennes ou encore l’Union des comités d’eau d’Anjouan et de Mohéli.

    Actuellement, l’association est présente à Anjouan dans le domaine de l’accès à l’eau et des énergies renouvelables, avec le programme filière ylang-ylang , le programme de filière Cuiseurs Economes et ceux de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement à Domoni et Ouani.

    Le chargé de missions interviendra en tant qu’assistant RP dans le cadre de deux projets  :

    - le projet d’amélioration de la gestion des déchets (projet « Urahafu ») de la baie de Mutsamudu

    - le projet d’amélioration de l’assainissement des eaux usées de la commune de Ouani

     

    1/ Projet « Urahafu » (propreté)

     

    La question des déchets est sensible aux Comores et en particulier à Anjouan où actuellement aucun système de gestion sécurisée des déchets n’existe faute de disponibilité foncière pour une décharge et d’entente intercommunale. Le projet, qui constitue une première phase, s’intègre dans un objectif à plus long terme de mise en place d’une gestion durable des déchets dans la baie de Mutsamudu.

    Le projet « Urahafu » (1ère phase) prévoit : la sensibilisation, la formation de la population et des autorités, l’élaboration d’un schéma de gestion et d’une étude d’impact sur l’ensemble des six communes de la baie (Bazimini, Ouani, Mirontsy, Mutsamudu, Bandrani ya Chirokomba, Bandrani ya Mtsangani) dans l’objectif de faire émerger une vision commune de la problématique et des solutions à apporter.

    Le gouvernorat de l’île autonome d’Anjouan représente l’exécutif sur l’île. Ce dernier est placé sous la responsabilité du Gouverneur. Dans le cadre de la première phase du projet, c’est le gouvernorat qui assure la maitrise d’ouvrage.

     

    Initiative Développement, en partenariat avec Gevalor interviennent en tant que maitre d’œuvre sur l’ensemble des activités du projet.

    L’association Gevalor (www.gevalor.org) a été créée en 2004 pour appuyer des projets de gestion des déchets dans les pays en développement. Ses projets visent à promouvoir la valorisation des ordures ménagères et l’assainissement des villes, tout en encourageant la création d’emplois, notamment en faveur des populations défavorisées. Gevalor apportera un appui technique au chargé de projet sur la réalisation du schéma de gestion des déchets de la baie de Mutsamudu

    Le/la volontaire sera chargé de piloter la mise en œuvre du projet Urahafu :

    1-       Mettre en place et utiliser des outils de pilotage et de gestion de projet (planification, organisation et suivi des activités)

    2-       Encadrer les équipes et les prestataires du projet

    3-       Assurer la gestion administrative, financière et logistique du projet Urahafu (budget de 100 000 € sur un an)

    4-       Gérer les relations avec le Gouvernorat, la Régionale de l’Environnement et des Forets et les six communes concernées et de s’assurer de l’adhésion et de l’implication des autorités concernées au fur et à mesure des avancées du projet.

    5-       Elaborer les rapports et demandes aux bailleurs

    6-       Assurer la passation des marchés de travaux, de prestations et de fournitures

    7-       Organiser les missions des différents experts intervenants sur la thématique déchet

    8-       Organiser les Comites de Pilotage Réaliser des études de faisabilité de projets d’ID

    9-       Assurer la capitalisation des activités menées

    10-   Assurer la logistique nécessaire aux activités d’ID sur le projet Urahafu

    2/ Projet d’amélioration de l’assainissement des eaux usées de Ouani

     

    La commune de Ouani fait face à un manque d’accès aux latrines en milieu scolaire et à l’absence de gestion sécurisée des boues de vidange. Le projet vise à réaliser un diagnostic détaillé de la situation, à proposer un plan d’action et à accompagner les parties prenantes (commune, services de l’Etat, opérateurs privés) dans sa mise en œuvre. Il est prévu par ailleurs la réalisation de latrines scolaires, de lavoirs et l’organisation de la gestion des ces ouvrages.

    Initiative Développement intervient comme maître d’œuvre sur les volets technique et social d’un programme plus vaste d’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement sur la commune qui est géré par le responsable de programme EAD.

    Sur ce projet, le/la volontaire interviendra en assistance sur l’ensemble des activités de ce projet, en lien avec le reste de l’équipe et sous la supervision de la responsable du programme.


    Cadre de travail :

    Placé sous la responsabilité du Responsable de programme EAD, le chargé de projet est intégré à composée :

    Pour le volet Eau et Assainissement :

    • 1 superviseur travaux
    • 2 animateurs
    • 1 assistant comptable-logisticien
    • Des experts thématiques

    Pour le volet Déchets :

    • 2 animateurs (à recruter)
    • Des experts thématiques

    Le/la volontaire se déplacera sur l’île avec la moto du projet. Les déplacements se feront principalement dans la baie de Mutsamudu composée de six communes : Bazimini, Ouani, Mirontsy, Mutsamudu, Bandrani ya Chirokomba, Bandrani ya Mtsangani

    Pour mettre en œuvre ce programme, le / la volontaire pourra s’appuyer :

    -          Sur la responsable du programme, qui l’encadrera,

    -          Sur la directrice pays d’ID Comores, en charge de la supervision et de l’encadrement de l’ensemble des activités d’ID aux Comores,

    -          D’une administratrice financière en charge du suivi administratif et financier des activités.

    Le pôle eau et assainissement basé au siège, apporte un appui aussi bien sur les aspects techniques que sur la gestion sociale de l’eau. C’est le pôle eau qui assure le lien avec les partenaires financiers en Europe.


    Lieu de vie

    Le poste est basé à Ouani; situé à quelques km de Mutsamudu, principale ville de l’île d’Anjouan. L’île propose un environnement de vie très calme et sécurisé. Il existe une Alliance Française qui propose quelques animations culturelles, ainsi que quelques lieux de rencontre ou associations pour développer une vie sociale. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (randonnée et baignade).

    L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu et partout. L’accès à l’ADSL est disponible de manière relativement stable.

    Il convient de signaler l’absence de véritables structures hospitalières sur l’île d’Anjouan.


    Expériences / Formation du candidat

    -          Formation ingénieur ou universitaire de niveau bac +5

    -          Une expérience significative en gestion de projet de développement local, si possible en PED

    -          Connaissances en gestion des déchets

    Durée du contrat

    12 mois renouvelable en fonction des financements

    Conditions :

    Indemnités de vie mensuelles entre 810 et 1050 euros selon profil ; logement à la charge du volontaire.

    Couverture médicale complète ; cotisations retraites si statut VSI ; compensation sous forme de complément d’indemnité en cas d’impossibilité à cotiser à la retraite.

  • Rémunération : Entre 810 et 1050 euros selon profil
  • 27 Mars 2018 Coordinateur programme santé - nutrition

  • Détail de l'offre :

    L'ONG
    Initiative Développement (http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l'amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd'hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 6 pays. Budget 2018: 5.5 M € ; Effectifs : 17 personnes siège, 130 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID en Haïti
    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord-Ouest, considérée comme l'une des plus défavorisées du pays et située à 7 heures de route de Port au Prince. Elle y conduit 2 programmes actuellement dans le domaine de la santé et du développement local, en appui à 7 communes du Nord-Ouest. Toutes ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : structures de santé, mairies et autres collectivités territoriales, services déconcentrés de l'Etat, société civile, l'ONG partenaire ADEMA ; ainsi que les autres ONG internationales présentes sur le territoire.
    ID intervient depuis ses débuts dans le domaine de la santé, en étroite collaboration avec la Direction Sanitaire du Nord-Ouest (DSNO) et les UCS (Unités Communales de Santé), en particulier celles de Jean-Rabel et de Bombardopolis. ID a appuyé des projets d'accès aux soins pour tous ; de Prévention de la Transmission Mère-Enfant ; de VIH/Sida ; de sécurité alimentaire et nutritionnelle, d'éducation à la santé, de formation du personnel soignant et des agents communautaires dans les centres de santé, de construction/ réhabilitation de CDS, d'appui à la création d'une banque de médicaments...
    Présentation du programme
    Le programme Santé – nutrition a repris en Haïti depuis 2013, d'abord sur la nutrition, pour évoluer progressivement vers une approche plus large et intégrée, incluant : santé maternelle et infantile (SMI), santé sexuelle et reproductive (SSR), nutrition, le tout s'intégrant dans une approche horizontale de renforcement du système de santé dans le Département du Nord-Ouest. Le programme est mis en œuvre sur les 4 communes du Bas Nord-Ouest (environ 230 000 habitants). Quelques principes de notre action sont le renforcement des capacités, l'approche intégrée, le développement des dynamiques locales, avec l'ensemble des acteurs. Les financements actuels et pressentis sont de l'UE et AFD, pour encore environ 4 ans. Ils ont été conçus de manière à être complémentaires, tels que décrits ci-dessous.
    Le volet SMI-SSR s'inscrit dans le cadre d'un consortium plus large mené par MDM-Fr (chef de file), ensemble avec 3 autres ONG Internationales (GRET, EMI, ACTED) et 2 ONG locales (SOFA et SOE). ID est responsable de la mise en œuvre dans le Nord-Ouest ; tandis que les autres ONGs collaborent à sa mise en œuvre dans deux autres départements du pays. Ce projet vise à renforcer les capacités des acteurs de la santé sur l'ensemble de la pyramide sanitaire : au niveau communautaire, communal, départemental, jusqu'au niveau central (ce niveau relevant davantage de la responsabilité des partenaires de consortium). Débuté en 2016, ce projet est aujourd'hui bien avancé, et se terminera vers mars 2019 (financement AFD).
    Le volet nutrition s'inscrit dans le cadre de deux financements UE de sécurité alimentaire et nutritionnelle, toujours dans la même zone d'intervention. Le volet « sécurité alimentaire » (production) est mis en œuvre par ADEMA, notre partenaire local depuis 13 ans. ID est responsable pour le volet santé-nutrition, notamment : promotion d'une alimentation équilibrée ; prévention de la malnutrition et dépistage ; prise en charge de la malnutrition aigüe modérée ; renforcement des capacités des acteurs de la santé. Les financements actuels se poursuivent jusque fin 2019, et ont de fortes probabilités de se poursuivre.
    Budget mis en œuvre par ID sur le programme Santé – nutrition : environ 900 000 euro par an.
    Vos missions :
    Vous serez chargé d'assurer la mise en œuvre opérationnelle, humaine, financière et partenariale du programme Santé – nutrition dans le Bas Nord-Ouest.
    Ce poste requiert prioritairement une excellente capacité de coordination des équipes et partenaires, une capacité d'analyse et vue d'ensemble sur le programme, et une vision de développement à long terme, en vue de renforcer le système de santé dans le département.

    Principales responsabilités :
    1. Coordonner les activités du programme et veiller à leur bonne mise en œuvre
    2. Encadrer et manager l'équipe :
    Vous êtes à la tête d'une équipe d'une quinzaine de collaborateurs. Elle est composée de cadres, référents géographiques et sectoriels, qui gèrent eux-mêmes des petites sous-équipes.
    3. Assurer l'échange d'informations et la coordination à tous niveaux :
    - Partager les informations entre les équipes et la Coordination pays, les Pôles techniques au siège, les partenaires : à travers des réunions, des points téléphoniques, des points skype, des reporting internes ;
    - Chercher les informations, assurer des échanges au-delà du strict cadre de projet, avec les acteurs du territoire et ceux de la santé.
    4. Assurer les liens et les engagements avec les partenaires :
    - Gérer les activités, les échanges d'informations et les engagements avec les partenaires au sein des consortiums (en tant que chef de file pour les projets UE ; de codemandeur pour le projet AFD) ;
    - Participer aux comités techniques, préparer les comités de pilotage en lien avec la Coordination pays ;
    - Appuyer l'équipe et les partenaires dans l'accompagnement et le renforcement de la DSNO (appui technique et méthodologique sur la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités liées au projet) ;
    - Représenter le Programme auprès des autorités, institutions et partenaires dans le département ;
    - Participer avec le Directeur Pays à la représentation du programme auprès des institutions de la santé dans la capitale.
    5. Assurer le respect budgétaire du programme en supervision de l'Assistant Administratif et Financier, et en collaboration avec le Responsable Administratif et Financier (RAF) basé à Port-au-Prince :

    6. Contribuer activement au développement du programme
    - Contribuer à la recherche de financements (identification, élaboration, rédaction de projets en lien avec la santé dans la zone) ;
    - Faire évoluer le programme sur les réflexions stratégiques et opérationnelles, ensemble avec la Coordination pays et les Pôles techniques du siège

    NB : le poste pourra légèrement évoluer, en fonction de l'obtention des financements et de l'évolution du programme.
    Cadre de travail :
    L'équipe du programme Santé est basée principalement à Jean Rabel, et dispose d'une base secondaire à Bombardopolis (à 1h30 de piste). Des deux côtés, les locaux sont partagés avec notre partenaire local historique, ADEMA. Vous serez basé(e) à Jean Rabel avec de fréquents déplacements dans les 4 communes du Bas Nord-Ouest, au chef-lieu départemental Port-de-paix (à 1h40, où se trouve la DSNO) et sur Port-au-Prince.
    Vous serez supervisé(e) par le Directeur Pays (DP), basé à Port-au-Prince, qui assure un suivi régulier sur le programme. Le DP porte la stratégie d'ID en Haïti. Il est responsable de l'encadrement et du développement des interventions d'ID en Haïti (cohérence entre les programmes, respects des engagements...). Le DP est responsable du cadre RH et de la sécurité des équipes d'ID en Haïti. Il assure l'interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes.
    Le responsable administratif et financier (RAF) expatrié intervient en appui et contrôle du suivi financier, administratif et logistique des programmes. Un logisticien et une assistante complètent cette équipe de coordination. Ils sont tous basés dans les bureaux d'ID à Port au Prince.
    La responsable du Pôle Santé, basée à Poitiers, vous appuie sur les aspects techniques et stratégiques. Elle réalise au moins une mission d'appui par an. Vous serez en lien régulier avec elle (au moins mensuellement). Un briefing est prévu avec elle et l'équipe siège en début de mission.
    Le Pôle Partenariat, Autonomisation et Renforcement des acteurs vous appuie également sur certaines questions de positionnement, et avec des missions quasi annuelles.
    Cadre de vie
    Le poste est basé à Jean Rabel, bourg de 30 000 habitants (située à 1h40 de route de Port de Paix, chef-lieu du département du Nord-Ouest), dans un environnement semi-rural. Les distractions sont limitées, toutefois l'environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature : possibilités de randonnées, très belle plage du Môle Saint Nicolas (l'auberge permet d'y passer le week-end et de rencontrer d'autres expatriés. Un des endroits les plus agréables et préservés du pays, et unique spot de kitesurf).
    D'un point de vue sécuritaire, Jean Rabel est un bourg plutôt calme, à l'écart des mouvements politiques qui peuvent toucher la capitale. Les consignes de sécurité ne sont pas des plus contraignantes et sont adaptées à la vie locale ; toutefois elles devront être scrupuleusement respectées selon le contexte du moment. Durée d'engagement souhaitée : 2 ans (et davantage selon les développements du programme).
    Les déplacements entre le Nord-Ouest et Port-au-Prince s'effectueront en voiture (land cruiser). La durée du voyage est d'environ 6h. Un logement de passage ID est disponible à Port-au-Prince (chambre, cuisine).
    Quelques autres expatriés vivent dans la ville de jean Rabel et la région. Opportunités professionnelles envisageables pour le/la conjoint(e) en raison de la présence d'autres ONG dans la zone.

  • Rémunération : 1895-2495
  • Expérience demandée :

    Profil
    – 5 ans d'expérience professionnelle exigée dont 3 ans en responsabilité de projet, d'équipe, de financement.– - Expérience en gestion de projet de développement en PED
    – Connaissance souhaitée du domaine de la santé
    – Expérience en formation / transfert de compétences
    – Sens de l'organisation et de la gestion des priorités.

    Serait un plus : profession médicale ou paramédicale avec formation en santé publique
    Conditions :
    Poste salarié en CDD d'usage ; engagement souhaité sur 2 ans. Rémunération brute de 1895 à 2495 euros selon profil à l'embauche. Indemnité de vie mensuelle de 700 USD avec complément en fonction de la situation familiale. Logement à la charge du salarié.
    Assistance, couverture médicale complète, retraite (sous réserve des conditions fixées par la CFE) et prévoyance décès et invalidité.
    Si cette offre vous intéresse, envoyer CV et lettre de motivation à l'adresse suivant e : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .
    Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur réception.

  • 31 Janvier 2018 Chargé de suivi technique « assainissement pluvial e...

  • Détail de l'offre :

    Chargé de suivi technique « assainissement pluvial et gestion des déchets »

     

    Mission en statut VSI (porté par le SCD) à pourvoir au Tchad en mars.


    L’ONG Initiative Développement (http://www.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en oeuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base : santé, éducation, eau, agriculture, énergie... Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2017: 4 M € / ; Effectif : 17 personnes siège / 150 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID au Tchad : ID intervient depuis plus de 10 ans à Moundou (sud-ouest), et est aujourd’hui reconnue comme un acteur légitime du développement local. L’intervention d’ID à Moundou a débuté par un projet de prise en charge globale du VIH/sida, mené en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs de la ville. En 2009, c’est une Association tchadienne qui reprend les activités du projet, après avoir été accompagnée et formée par ID. Depuis 2006, ID est également impliquée dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, de l’éducation et du développement local, toujours en lien très étroit avec les acteurs locaux de la ville et de la région, qu’ils soient associatifs, institutionnels, communautaires…. Les équipes de ces programmes partagent le même bureau. Elles sont supervisées par une directrice pays Tchad et appuyées par un responsable administratif et financier.

    Contexte du Projet PLIM, projet de lutte contre les inondations à Moundou
    Le projet PLIM est assuré par une maitrise d’oeuvre confiée à un groupement d’ING française, ID et le GRET.

    La convention de financement CTD1178 01 Z signée entre la République du Tchad et l’Agence Française de Développement le 7 février 2016 prévoit la réalisation du Projet de Lutte contre les Inondations à Moundou (PLIM) pour un montant total de 10M€ et une durée de 4 ans.

    Capitale économique du Tchad située en bordure du fleuve Logone, Moundou subit chaque année des inondations qui touchent près de 40% de la superficie de la ville et environ 80 000 personnes. Ce projet permet donc de répondre à un double enjeu : investir en faveur de la résilience locale au changement climatique tout en répondant à une nécessité immédiate, ce qui aura pour effet d’améliorer durablement les conditions de vie des habitants.

    Le projet s’inscrit dans le cadre d’une politique de l’assainissement fragile : bien que placé sous la responsabilité du Ministère de l’Eau et l’Assainissement, le secteur de l’assainissement urbain a, dans le cadre de la loi sur la décentralisation (1997), été confié aux communes qui ne disposent pas des moyens humains, techniques et financiers nécessaires pour mener à bien cette mission. Ainsi, la plupart des villes n’ont pas de réseau d’assainissement des eaux usées et disposent d’un insuffisant réseau d’assainissement pluvial. En 2015, 16% de la population tchadienne avait accès à l’assainissement.

    Le projet est structuré en trois composantes distinctes résumées dans le tableau ci-dessous :

    Composantes Activités à réaliser :

    1. Infrastructures :

    - Travaux de réhabilitation et de densification du réseau existant, travaux d’extension du réseau dans les quartiers périphériques, aménagement du bassin de rétention de Dombao.

    2. Etude hydraulique du fleuve Logone :

    Réalisation d’une étude de faisabilité pour valider et dimensionner un programme d’investissements de lutte contre les inondations fluviales, en intégrant les impacts attendus du changement climatique.

    3. Appui à une gestion performante et durable du service d’assainissement pluvial

    Organiser le curage des caniveaux ; structurer le réseau de pré-collecte des déchets; mener des campagnes IEC autour de l’hygiène et de l’assainissement ; assurer le renforcement des
    capacités des services techniques de la Mairie pour la gestion d’un dispositif de curage et d’entretien du réseau.

    Composante 3 –Appui à une gestion performante et durable du service d’assainissement pluvial


    Sous la responsabilité du groupement ID-GRET
    Le projet inclut donc une composante d’appui à une gestion performante et durable
    d’assainissement pluvial mise en oeuvre le groupement ID-GRET et qui aura pour missions de :

    - Organiser le curage des caniveaux : l’ONG devra assurer le curage effectif des caniveaux, en répondant à une logique de Haute Intensité de Main d’OEuvre (HIMO) ;

    - Structurer la pré-collecte des déchets : la municipalité de Moundou fait face aux mêmes difficultés que la plupart des grandes villes d’Afrique Sub-Saharienne : un faible taux de collecte des déchets, des services informels de pré-collecte en substitution d’un trop faible service public, un nombre important de dépôts sauvages d’ordures dans les caniveaux.

    - Mener des campagnes IEC : l’ONG devra mener des campagnes d’information pour réduire
    l’encombrement des caniveaux.

    - Assurer le renforcement des capacités de la municipalité : l’ONG devra également veiller à
    transférer les compétences aux services techniques de la Mairie afin que ces derniers puissent assurer dans des conditions satisfaisantes la gestion d’un dispositif de curage et d’entretien du réseau.

    La finalité du projet est l’amélioration des conditions de vie de la population de Moundou.
    Principales missions :

    Le chargé de suivi technique, avec l’appui conjoint d’ID et du GRET devra donc assurer:

    - Le suivi des activités techniques (appui à la réalisation du diagnostic sur le mode de gestion
    pérenne des drains/caniveaux, formation des acteurs, appui à l’organisation des opérations
    de curage, organisation du diagnostic déchets, de la mise en oeuvre de la stratégie…)

    - La rédaction des rapports

    - Une participation à la production des livrables et des chantiers de capitalisation

    Encadrement / appui sur place et au siège

    Le chargé de suivi technique sera appuyé et supervisé :

    – Il/elle sera sous la responsabilité hiérarchique d’un responsable de programme tchadien (N+1) et d’une directrice pays (N+2) qui est responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID au Tchad (cohérence entre les programmes, respects des engagements…). La directrice pays est responsable de la sécurité des équipes d’ID au Tchad et assure l’interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes.

    - Il/elle bénéficiera de l’appui technique de l’ONG GRET et d’ID dans la mise en oeuvre de ses activités. Le/la volontaire sera intégré à l’équipe du projet composée d’un responsable de programme, tchadien, d’un assistant responsable de programme, de 4 animateurs et d’une équipe support (comptable, chauffeur…).

    Arrivée souhaitée du/de la chargé(e) de suivi technique sur le terrain mars 2018 après un passage au siège pour une formation au départ et une éventuelle préparation portée par le SCD.

    Durée de la mission

    12 mois renouvelables

    Contexte du poste

    Le poste est basé à Moundou.

    Située à 500 km d’une route bitumée de N’Djamena, Moundou est une ville de près de 200.000 habitants. Située dans la partie « verte » du Tchad (Moundou est réputée pour ses mangues), la ville est bordée par le fleuve Logone et le Lac Wey. De nombreux cafés font vivre la ville de jour comme de nuit et il est possible de pratiquer des activités sportives… en dehors de la période très chaude, de mars à mai ! Les activités culturelles sont limitées malgré quelques initiatives prises pour valoriser la culture locale : ouverture d’un musée local, festival annuel de cultures traditionnelles, semaine de la Francophonie activement fêtée…

    Le sud Ouest du Tchad, grenier et poumon économique (coton, pétrole) du pays, est resté à l’écart des mouvements de rébellion ou des tensions autour des frontières. La sécurité est assurée et on ne compte pas de phénomène de bande ou de gang en ville.

    Toutefois, la proximité de zones en crise (Centrafrique, Cameroun et Nigeria) impose une certaine vigilance / coordination avec le reste de l’équipe, notamment lors des déplacements en dehors de la ville, ainsi qu’un comportement responsable à titre privé.

    Au niveau sanitaire, la zone est impaludée de niveau 3. Un traitement prophylactique, en saison des pluies en particulier, est vivement recommandé.

    Les conditions de confort au quotidien restent globalement très basiques : accès à l’électricité très incertain sans groupe électrogène, eau courante non garantie, commerces limités.

    L’hébergement est à la charge du volontaire mais l’équipe sur place est chargée de l’accueil de l’expatrié et le soutient dans toutes ses recherches et démarches.

  • Expérience demandée :

    Formation :

    - Bac + 5 ;

    - Formation universitaire ou ingénieur (Master validé dans le domaine de la gestion de projet
    de développement, de l’environnement, gestion des services essentiels) ;

    - Thématique en lien avec les services urbains.

    Expérience :

    - Au moins 6 mois d’expérience à l’étranger dans un pays en développement ;

    - Expérience (stage compris) dans le secteur des services urbains (Eau/Assainissement/Déchets/Transports…)

    - Souhaité : expérience en gestion de projet.

    Compétences :

    - Suivi technique de projet ‘appui à la réalisation du diagnostic curage et gestion des déchets, appui à la mise en place de la stratégie définie)

    - Capacités rédactionnelle et d’analyse (rédaction de rapport et participation à la production
    des livrables et des chantiers de capitalisation) ;

    - Maitrise des outils de bureautique ;

    - Capacité d’analyse (compréhension du contexte institutionnel et culturel).

    Conditions du poste

    Volontaire : indemnité de vie de 930 à 1210 € en fonction du profil avec une couverture sociale complète (y compris cotisations retraite), assistance.

    Tous les frais de vie privée sont à la charge du volontaire, y compris le logement.

    Pour postuler :

    Envoyer votre CV et lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

    Avant le : 18/02/2018

  • 23 Janvier 2018 Bénévole en appui à l'équipe finance

  • Détail de l'offre :

    Temps à consacrer : 1 à 2 jours par semaine dans les bureaux d’ID à Poitiers.

    Contexte de la mission : le bénévole actuellement en appui du SAF depuis 10 ans souhaite nous quitter à la fin de l’année, il s’agit donc d’un remplacement.

     

    La mission : Le Service finance a pour mission, depuis le siège, et en relation étroite avec nos équipes basées dans les pays d’intervention, d’assurer le suivi et le contrôle des dépenses réalisées sur les programmes de l’ONG.

     

    Composé de 4 salarié (un directeur, deux contrôleurs de gestion une comptable), le service finance d’ID recherche un/e bénévole pour le renforcer dans les tâches suivantes :

     

    Comptabilité/Finances

    Contrôle de la comptabilité des programmes (recevabilité des reçus, enregistrement des dépenses et des affectations selon le plan comptable du projet, suivi des comptes de tiers, validation du rapprochement de solde)

    Appui à la préparation d’audits externes (centralisation des documents, préparation des informations nécessaires et des pièces comptables)

    Appui à la réalisation du suivi budgétaire des programmes

    Appui à la réalisation des contrôles de gestion et des rapports financiers

    Appui à la réalisation de la clôture comptable de l’association

     

    Administration

    Appui à la mise à jour de tableaux de bord (suivi des financements, planning des échéances,…)

    Appui à l’archivage des pièces comptables des programmes

    Appui à la gestion administrative des programmes (suivi des contrats de subvention, des décaissements bailleurs, montage de dossiers administratifs…)

    Reprographie des documents envoyés aux partenaires techniques et financiers (demandes de financements,…)

  • Expérience demandée :

    Profil attendu du bénévole :

    Expérience en gestion / Finance / Comptabilité

    Maîtrise des outils bureautiques : Excel et Word

    Capacité de communication / Qualités relationnelles, rigueur et adaptabilité, goût pour le travail en équipe

    Positionnement : Sous la responsabilité du directeur financier de l’association, le bénévole travaillera en collaboration avec les contrôleurs de gestion siège et en lien avec les équipes des projets sur le terrain

     

    Contact : Jeanne ROUY, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / 05 49 60 89 66

  • Candidature spontanée

    Merci d'adresser votre curriculum vitaë accompagné d'une lettre de motivation à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.