Accueil > Activités > Appui des partenaires sud

L'approche d'Initiative Développement (ID) consiste à faire émerger, sur des territoires en difficulté et peu structurés, des organisations locales qui, après avoir reçu son appui, seront en mesure de répondre durablement et par elles-mêmes, aux problèmes de développement. Initiative Développement (ID) accompagne également des collectivités territoriales dans la mise en œuvre de leurs politiques locales de développement.

Depuis 2004, Initiative Développement (ID) a contribué à faire émerger et à renforcer dix ONG locales. Sur les vingt projets mis en œuvre par l’association en 2012, la moitié sont conduits en partenariat avec ces acteurs locaux et trois sont entièrement mis en œuvre par l’une de ces ONG.

Cette approche a toujours occupé une place essentielle dans les missions de notre association. Il s’agit d’un élément fort de notre identité, qui fait partie intégrante de nos projets dès leur conception. Nous intervenons auprès de collectivités territoriales, de fédérations et organisations de base, d’ONG. Il s’agit d’un accompagnement continu, avec apports ponctuels de ressources externes. Une convention de partenariat précise, dans chaque cas, le contenu et la durée de l’appui.

Jusqu’en 2011, les axes principaux d’intervention ont concerné la gouvernance, des domaines techniques précis, la gestion (gestion de projets, gestion administrative et financière) et la mobilisation de ressources.

Gouvernance : illustrations

Au Tchad, la responsable de programme expatriée a apporté un appui continu aux membres du conseil d’administration de l’Association Djenandoum Naasson (ADN), notamment lors de la tenue des rendez-vous associatifs. Nous avons confié à notre partenaire béninois RACINES la réalisation d’un diagnostic organisationnel d’ADN, et la convention de partenariat entre Initiative Développement (ID) et l’ADN prend appui sur les besoins prioritaires définis lors de ce travail.

Appui technique et en gestion : illustrations

Les élus de la commune de Bombardopolis, en Haïti, ont reçu une formation en gestion de projet ; nous avons appuyé les groupements d’intérêts communautaires avec lesquels nous travaillons au Congo, dans l’élaboration de leurs plans d’actions annuels ; notre partenaire béninois RACINES a animé au Tchad une formation sur la gestion du cycle de projet auprès des cadres de l’Association Djenandoum Nasson. Au Tchad également, la responsable de programme a renforcé les compétences du directeur du centre de prise en charge des malades du sida en matière de planification, de coordination et de suivi des activités. En Haïti, Initiative Développement (ID) et ADEMA – à travers leurs responsables de programmes de développement local - assurent un accompagnement continu des élus et des salariés des mairies dans la mise en œuvre des plans de développement communaux.

Le transfert de compétences aux équipes porte également sur des aspects plus techniques. Ainsi, deux volontaires de solidarité internationale spécialisés en hydraulique sont intervenus en appui à nos partenaires aux Comores (unions des comités d’eau) et au Bénin (mairies de Zé et de Toffo). Les programmes de santé incluent une forte dimension de formation en matière de soins préventifs et curatifs. Ce transfert de compétences techniques se fait dans tous les domaines de nos programmes : eau et assainissement, santé, mais aussi agriculture, éducation, énergies renouvelables…

Enfin, notre appui à la gestion administrative et financière est essentiel ; il est assuré par l’équipe du service "finances" d’Initiative Développement (ID) et peut prendre, comme cela a été le cas au Tchad, la forme d’une mission de formation continue par un(e) volontaire de solidarité internationale, auprès de nos partenaires (au Tchad : l’ADN et des associations de personnes vivant avec le VIH).

Mobilisation de ressources : illustrations

L’appui à la recherche de financements et à la communication est assuré par les chefs de secteur et le service "partenariats privés" d’Initiative Développement (ID). En 2010, CRIPS-Togo a ainsi pu obtenir des financements du Fonds mondial de lutte contre le sida, ainsi que le renouvellement du soutien des fondations Marc et Trafigura. L’Association Djenandoum Naasson (ADN) a obtenu un financement du GIP ESTHER , ainsi que des dons en nature du ministère tchadien de la santé.  Les deux associations se sont par ailleurs dotées de sites internet et d’outils de communication.
Les fonds collectés par Initiative Développement (ID) pour répondre aux conséquences du séisme en Haïti ont été mobilisés à partir d’actions initiées et conduites par - ou avec - ses partenaires haïtiens : mairies  de quatre communes, association ADEMA, associations locales. Nous renforçons leur crédibilité auprès des populations locales, en leur donnant les moyens de mener à bien leurs initiatives. Un soutien dans la durée est essentiel pour permettre à nos partenaires de se projeter dans le long terme et de mobiliser d’autres financements, auprès de partenaires institutionnels notamment.

Initiative Développement (ID) souhaite aller plus loin...

La réflexion conduite dans le cadre de l’élaboration de notre projet stratégique (2012 – 2016) nous a incités à  renforcer le professionnalisme d’Initiative développement (ID) dans l’appui à l’émergence et la structuration d’organisations de la société civile au "Sud". Nous avons mené un diagnostic de nos pratiques et, à partir de l’expérience acquise, avons défini les positionnements à clarifier, leurs évolutions possibles et les compétences à développer. Nous avons également décidé de mettre l’émergence et le renforcement de partenaires du "Sud" au cœur de notre stratégie pour les années à venir.

  • Réhabilitation d'une piste à Louingui, Congo Brazzaville
  • ramassage des dechets haiti
  • construction de maison a nan vincent haiti
  • Atelier de travail sur le developpement local haiti

  • AAMP ( Tchad )

    • Date de création : 1995
    • Budget annuel : 52 617 €
    • Salariés : 1
    • Secteurs : Santé, développement local, éducation
  • ADEMA (Haïti)

    • Date de création : 2005
    • Budget annuel : 205 000 €
    • Salariés : 33
    • Secteurs : éducation, développement local, eau & assainissement
  • ADN (Tchad)

    • Date de création : 2008
    • Budget annuel : 158 000€
    • Salariés : 19
    • Secteurs : santé / VIH sida
  • ALIDé (Bénin)

    • Date de création : 2006
    • Budget annuel : 280 000€
    • Salariés : 41
    • Secteurs : micro-crédit
  • CAP (Comores)

    • Date de création : 1999
    • Budget annuel : 346 000€
    • Salariés : 32
    • Secteurs : éducation, santé, agriculture, développement local
  • CRIPS-Togo (Togo)

    • Date de création : 2006
    • Budget annuel : 126 000€
    • Salariés : 23
    • Secteurs : santé / VIH sida
  • GRAIND ( Bénin )

    • Date de création : 2004
    • Budget annuel : 300 000 €
    • Salariés : 10
    • Secteurs : eau et assainissement, agriculture, développement local
  • MAEECHA (Comores)

    • Date de création : 2005
    • Budget annuel : 515 000€
    • Salariés : 26
    • Secteurs : éducation
  • PRODEVA (Haïti)

    • Date de création : 1993
    • Secteurs : agriculture, santé, eau, éducation, formation professionnelle
  • RACINES (Bénin)

    • Date de création : 2000
    • Budget annuel : 433 000€
    • Salariés : 29
    • Secteurs : éducation, santé
  • UCEA (Comores)

    • Date de création : 2002
    • Budget annuel : 250 000€
    • Salariés : 6
    • Secteurs : eau potable
  • UCEM (Comores)

    • Date de création : 2007
    • Budget annuel : 125 000€
    • Salariés : 4
    • Secteurs : eau potable