Accueil > Actualités > Journée mondiale des toilettes - En France des populations encore sans accès à l'assainissement !

Journée mondiale des toilettes - En France des populations encore sans accès à l'assainissement !

Journée mondiale des toilettes - En France des populations encore sans accès à l'assainissement !

Lundi, 19 Novembre 2018

Le 19 novembre célèbre la Journée Mondiale des Toilettes. Alors que l'accès à l'eau et à l'assainissement est reconnu comme un droit humain par les Nations Unies depuis 2010, il existe encore en France des personnes n'ayant pas un accès adéquat à l'assainissement.
En France, les chiffres effarants du manque d'accès à l'eau et à l'assainissement

Aujourd'hui, presque 8% de la population française ne bénéficie pas d'installations sanitaires améliorées. 1,1 million de personnes n'ont pas d'accès à l'eau et à l'assainissement, et près de 1,4 million de résidences ont des installations sanitaires dégradées et/ou des problèmes d'évacuation des eaux, en France métropolitaine. Cette situation concerne aussi bien les personnes vivant dans la rue, des bidonvilles, des squats ou des logements de fortune, que des personnes vivant dans des logements dépourvus de confort sanitaire sans toilettes, douche ou cuisine.

En Outre-Mer, la situation est encore plus préoccupante : 59% des habitants de Mayotte n'ont pas de toilettes à l'intérieur du logement et 6% de la population guyanaise n'a pas un accès adéquat et facilité à des toilettes hygiéniques.

Concernant la question spécifique des migrants, la France a été mise en garde par le Rapporteur spécial sur les droits à l'eau potable et à l'assainissement, Leo Heller. Dans son rapport annuel, il souligne que, dans la région de Calais, les demandeurs d'asile et les migrants n'ont accès que de façon limitée à l'eau et à l'assainissement, voire n'y ont pas accès du tout, et n'ont parfois pas d'autre choix que de déféquer en plein air. Il s'agit d'une violation du droit humain à l'eau potable et à l'assainissement.
Pourtant, des solutions existent !

Dans un pays qui se revendique patrie des droits de l'Homme, comme ailleurs, les droits à l'eau et à l'assainissement doivent être une réalité. Il est nécessaire et urgent que les municipalités facilitent un accès gratuit à des points d'eau et à des toilettes à ceux qui n'y ont pas accès (personnes sans domicile fixe, populations itinérantes...), que les aires d'accueil des gens du voyage soient équipées d'une alimentation en eau potable et de toilettes en bon état de marche et que des toilettes soient installées à proximité des zones de bidonvilles ou squats. Car le manque de toilettes a des conséquences graves en termes d'hygiène et de santé, mais aussi, par effet de répercussions, en termes d'insertion sociale et de développement économique (limite à l'activité professionnelle, impacts sur l'assurance maladie).

Face à ce retard de la France et alors que l'Agenda 2030 pour le développement durable des Nations Unies prévoit une couverture universelle en services d'eau potable et d'assainissement d'ici à 2030, France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand, la Coalition Eau et la Coordination eau bien commun France en appellent à une mobilisation forte des décideurs publics français pour relever le défi de l'accès à l'assainissement pour tous, en faisant du droit humain à l'eau et à l'assainissement une réalité, sur son propre territoire, en Métropole et en Outre-Mer.
Les actions de sensibilisation menées par les ONG pour la Journée Mondiale des Toilettes (19 novembre) :

Exposition « Les toilettes : une question de dignité », à Caen, par l'ONG Eau Vive Normandie ;
Opération de sensibilisation, à Paris, par Action contre la Faim qui tagguera des émoticônes « Poo » sur le sol des rues de la ville ;
Débat mouvant, à Bordeaux, par l'association Dynam'eau ;
Conférence de presse sur le manque de toilettes publiques et la défécation dans l'espace public à Marseille, installation de toilettes sèches devant la mairie, création d'un observatoire de l'hygiène hydrique dans les lieux publics et privés, à l'initiative d'Eau Bien Commun PACA.

Note aux rédacteurs

La journée mondiale des toilettes est un événement annuel célébré le 19 novembre. Cette journée met l'accent sur l'importance de l'assainissement et défend l'accès à la propreté et à la sécurité des toilettes pour tous. Créée à l'origine par l'Organisation Mondiale des Toilettes en 2001, elle est reconnue en 2013 comme une journée internationale de l'ONU. Cette année, la Journée officielle est consacrée à la thématique « When Nature calls » et aux liens entre toilettes et nature. Voir la page spéciale Journée Mondiale des Toilettes de l'ONU.
Complément d'information

– Définition d'un « service d'assainissement géré en toute sécurité » : utilisation d'une installation sanitaire améliorée (toilettes à chasse d'eau vers un réseau d'égout ou une fosse septique, latrine améliorée à fosse ventilée, latrine à fosse avec dalle, toilettes à compostage), où les excréments sont éliminés en toute sécurité in situ ou transportés et traités hors site, non partagée avec d'autres ménages et qui dispose d'un dispositif de lavage des mains avec du savon. Définition d'« installations sanitaires basiques » : utilisation d'une infrastructure d'assainissement améliorée et non partagée. Source : Joint Monitoring Programme 2017 OMS/UNICEF

– Selon les données des Nations Unies et Eurostat, 92,1% de la population française est considérée comme bénéficiant d'installations sanitaires améliorées, gérées en toute sécurité, et 6,55% d'installations basiques (Métropole et Outre-Mer).

– Les données sur l'accès à l'assainissement en Outre-Mer émanent des statistiques INSEE et du Joint Monitoring Program 2017. Pour la métropole, les données reposent sur des estimations agrégées (INSEE, recensement, Etat des lieux DIHAL, 21e Rapport de la Fondation Abbé Pierre).

– Le Rapporteur spécial sur les droits à l'eau potable et l'assainissement, Léo Heller, a consacré son rapport annuel au Conseil des droits de l'Homme de 2018 à la question des droits humains à l'eau et l'assainissement des personnes déplacées de force en besoin d'assistance humanitaire. Accessible ici.

– Exemples d'initiatives concrètes d'accès à des toilettes à destination des populations vulnérables : l'ONG Toilettes du Monde travaille avec des « loueurs » de toilettes sèches mobiles ; l'association Quatorze a mis en place des toilettes sèches en Ile-de-France, en co-construction avec les habitants des bidonvilles et friches ; l'association Dynam'eau a mis en place des toilettes mobiles dans des squats et bidonvilles de Bordeaux ; Coordination Eau Bien Commun PACA lance un Observatoire de l'hygiène hydrique dans les lieux publics et privés à Marseille.
Contacts presse :

Coalition Eau : Edith Guiochon – Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / 01 41 58 50 54 / www.coalition-eau.org
Coordination Eau Ile-de-France : Jean-Claude Oliva – Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / 06 22 72 25 59 / www.coordination-eau.fr
France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand : Camille Dechambre – Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / 06 50 05 42 13 / www.france-libertes.org

 

Voir toutes les actualités